mercredi 1 juin 2022

Point de situation des opérations en Ukraine 1er juin 2022

La situation est très fluide où les deux camps multiplient, les petites attaques – niveau bataillon voire compagnie sur quelques centaines de mètres, parfois plus d’un kilomètre – afin d’essayer de faire émerger par accumulation des succès opérationnels. Les combats se concentrent sur cinq zones.

Dans la région de Kharkiv, Russes et Ukrainiens se disputent la possession des petites villes et villages le long de la frontière. L’enjeu pour les Russes est de garder le contrôle de la route E105 qui relie Belgorod, grande base arrière en Russie, à Kharkiv et surtout plus à l’Est l’axe logistique qui relie Belgorod à Izium, via Voltchansk, Velykyi Burluk et Koupiansk. Il s’agit aussi de part et d’autre dans cet espace de 80 km entre les deux villes d’écarter autant que possible l’artillerie, surtout du côté Ukrainien, et de l’autre ainsi que ces forces d’infiltration et de sabotage, surtout du côté russe.

La bande Nord entre Kharkiv et la frontière est tenue par plusieurs régiments et milices DNR/LPR et 5 ou 6 groupements tactiques (GT) russes, appuyés par l’artillerie au-delà de la frontière, face à la 72e brigade mécanisée, deux brigades de territoriales et une brigade de Garde nationale.

La bande Est qui va du village de Starytsia à 5 km de la frontière jusqu’à Pechenihy 30 km plus au Sud et 30 km à l’Est de Kharkiv longe la zone forestière de la source de rivière Donets. Les forces ukrainiennes, la 92e brigade mécanisée, particulièrement y tiennent plusieurs têtes de pont sur la rive Est en particulier à Staryi Saltiv au centre de la bande. Il n’est guère possible de manœuvrer au-delà, pour essayer notamment de couper l’axe Belgorod-Izium. Les axes sont rares et la zone découverte est largement sous le feu de l’aviation et de l’artillerie russes. Tout au plus les Ukrainiens peuvent-ils espérer harceler l’axe logistique à distance par les infiltrations au Nord dans la zone dense, mais celle-ci est couverte par l’infanterie légère russe (Spetsnaz), et surtout par une artillerie à longue portée guidée depuis le sol par des commandos et par des partisans ou surtout par drones. Les besoins de la bataille du Donbass ont par ailleurs conduit les forces ukrainiennes à y envoyer des renforts.

Dans la région de Sloviansk, les forces russes continuent à presser autour de la poche au Nord de la ville. A l’ouest la 2e division motorisée russe s’efforce de repousser la 81e brigade d’assaut aérien de la région forestière de Dovenhke-Krasnopillya qui commande la route M03 qui relie Izium à Sloviansk. Au Nord et à l’Est, la 201e division motorisée et la 90e division blindée exploitent la prise de Lyman le 26 mai pour prendre le contrôle de toute la région au Nord de la rivière Donets. Le prochain objectif russe sera probablement Raihorodok au-delà de la Donets et à 2 km au Nord-Est de Sloviansk. Il sera bientôt difficile aux brigades ukrainiennes- 81e et 57e motorisée- de se maintenir dans la poche au Nord de Sloviansk.  

C’est bien évidemment dans le secteur de Severodonetsk que les choses les plus importantes se déroulent actuellement. Le problème majeur pour la défense de la ville est sa coupure avec Lysychansk et donc le reste de l’Ukraine par la rivière Donets et concrètement par un seul pont intact. Même si la décision politique est douloureuse, il apparaît donc préférable de replier les forces ukrainiennes de Severodonetsk – peut-être 8 000 Gardes nationaux, miliciens et territoriaux – avant qu’ils ne soient enfermés dans la ville comme à Marioupol et à reporter la défense ferme sur Lysychansk.

Mais c’est le sort de tout le saillant qui est désormais en question depuis la prise de Popasna le 7 mai. Si la zone nord, le long du Donets est pour l’instant plutôt calme après le grave échec de la tentative de franchissement à Bilohorvika les 6 et 7 mai (un groupement tactique perdu). De nombreux combats se déroulent en revanche sur la ligne de front entre Toshkivka, à 5 km au Sud de Lysychansk jusqu’aus sorties Ouest de Horlivka. Pratiquement toutes les localités de Toshkivka à Soledar font l’objet d’attaques russes et de contre-attaques ukrainiennes. Les Ukrainiens engagent 4 brigades de manœuvre et une brigade territoriale dans cette bataille face à 127e division motorisée et la 57e brigades russes et une partie du corps d’armée « de marche » de Popasna regroupant une douzaine de bataillons de parachutistes, marines, assaut aérien, wagner et miliciens séparatistes. C’est clairement la bataille la plus importante du moment. Si les Ukrainiens la perdent, l’axe T1302 qui relie Lysychansk à Bakhmut risque d’être menacé et toutes les forces ukrainiennes de la zone menacée d’encerclement. Il est possible que les forces russes relancent l’action au Nord, depuis Lyman-Ozerne cette fois en direction de Siversk, dont la prise scellerait presque le sort des forces dans le saillant.

Au sud de la poche de Popasna, les forces russes et séparatistes pressent la 30e brigade mécanisée ukrainienne afin de la forcer au repli en direction de Bakhmut avec de fortes chances de succès, tandis que le 1er corps DNR attaque la 46e brigade d’assaut aérien entre Pivnichne et Niu-York à la sortie Ouest d’Hrolivka, probablement surtout pour faire diversion.

Le secteur de Zaporajjia à Donetsk est le plus calme actuellement. La densité des forces de part et d’autre y est faible et il ne s’y déroule que des opérations minimes de niveau compagnie et des duels d’artillerie. Les Russes semblent plus préoccupés par l’organisation de la défense et l’organisation de la zone occupée, et le développement d’une activité de résistance, pour l’instant surtout passive. Il est surprenant qu’une guérilla plus active ne se soit pas organisée dans la région. C’est dans le secteur de qu’à été affecté les bataillons armés de vieux chars T-62.

Dans le secteur de Kherson, la 80e brigade d’assaut aérien et plusieurs milices ukrainiennes se sont emparés de Davydiv Brid, un important nœud routier à l’Est de la rivière Inhulets indispensable au ravitaillement des deux brigades russes au nord de la poche et elles-mêmes attaquées à Vysokopillya par deux brigades mécanisées et à Novovorontsovka, le long du Dniepr par une brigade territoriale. Plus au sud, entre Kherson et Davydiv Brid la 14e brigade mécanisée a également attaqué Snihourivka, peut-être pour y fixer la 34e brigade russe. Les villes de Kherson et de Mykolayev sont toujours solidement tenues par les deux camps.

Alors que les forces sont équilibrées dans la région, on ne comprend pas très bien pourquoi les forces ukrainiennes maintiennent encore la 5e brigade blindée à Odessa, une de leur rare réserve afin d’essayer de faire basculer le rapport de forces, notamment dans le secteur de Davydiv Brid et en direction de Nova Kakhovka, 20 km plus au Sud sur le Dniepr. Mais il vrai qu’il est difficile maintenant de mener des attaques sur 20 km.

Remarque

On constate la difficulté de part et d’autre de mener des opérations un tant soit peu visibles, sans être pris sous le « feu du ciel », celui des aéronefs - avions d’attaque et chasseurs-bombardiers, hélicoptères - peut-être moins présents que dans les grands conflits précédents ne serait-ce que par manque de munitions précises, celui de l’infanterie avec ses missiles et roquettes à tir courbe frappant le point faible des blindés, celui des drones bien sûr armés ou rodeurs, celui de l’artillerie enfin dont c’est le grand retour. Le public connaît désormais plus de noms de modèles de pièces d’artillerie que de chars.

Il est banal de parler de la mort du char, qui a enterré tous ceux qui annonçaient sa perte, et il est de bon ton de dire que si la manœuvre blindée est impossible, c’est parce que les armées russes et donc ukrainiennes aussi, qui sont tout autant empêchées, ne savent pas faire du combat interarmes. C’est peut-être plus compliqué que cela. On en reparlera.

295 commentaires:

  1. toujours aussi pertinent merci mon colonel !

    RépondreSupprimer
  2. Des combats à Avdiivka également ?

    RépondreSupprimer
  3. Je vous prierai de lire les suivants et vous pourrez y constater que CERTAINS éléments de TOUTES ARMEES commettent ou ont commis des crimes de guerre contre les civils, des exactions des viols, y compris sur des enfants

    https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2008-4-page-41.htm
    Des soldats américains en Irak ont enlevé, violé ou assassiné des civils non armés, y compris des enfants, et la Maison Blanche elle-même a reconnu qu’il s’agissait d’atrocités. De tels actes sont considérés comme des crimes dans toutes les guerres, parce qu’il est admis depuis longtemps que les civils « innocents », c’est-à-dire non combattants, doivent être épargnés.

    https://www.letemps.ch/monde/larmee-americaine-sommee-faire-victimes-civiles
    https://www.france24.com/fr/20101022-wikileaks-armee-americaine-irak-torture-mort-civils-barrages-bagdad-guerre-etats-unis
    https://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20211218-des-milliers-de-civils-morts-une-enqu%C3%AAte-accable-les-tirs-de-drones-de-l-arm%C3%A9e-am%C3%A9ricaine
    «Des milliers de civils morts»: une enquête accable les tirs de drones de l'armée américaine

    Les frappes de drones, privilégiées depuis 2014 dans les conflits en Afghanistan, en Irak et en Syrie, ont coûté la vie à au moins 1 600 civils, sans doute beaucoup plus. Ces derniers auraient été tués par une institution « acceptant que des dommages collatéraux soient inévitables ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans déconner? Pour de vrai? Sur la tête de oit'?

      QU'EST-CE QUE ÇA CHANGE AUX ATROCITÉS COMMISES PAR LES RUSSES ???

      Rien, rien, rien.

      Alors arrêtez de polluer ce blog avec vos sophismes moisis.

      Supprimer
    2. J'ai toujours du mal à voir comment on peut rapprocher des dégâts collatéraux dans des frappes ponctuelles sur des cibles précises (avec des erreurs de précisions/renseignement ou des cibles cachées parmi les civils) avec une extermination volontaire et systématique de la population ukrainienne par les forces russes.

      Supprimer
    3. Le gentil troll à postage whataboutiste ultra rapide (car copié-collé) pourrais -t-il me donner son avis moscovite sur les derniers morceaux de IC3PEAK? La société Russe est-elle prête au sabordage comme la teneur des propos semble l'indiquer? Combien de fraga d'officier par les portés-volontaire de la prochaine levée?

      Supprimer
    4. Il y a une différence gigantesque entre ces crimes de guerres américains et russes : une presse indépendante us en a parlé, le gouvernement, pas de gaite de cœur c'est sur, les a reconnu, quelques lampistes ont été viré, les gouvernements responsables ont perdus des élections. Ce n'est pas suffisant, mais cela donne de l'espoir que cela ne se reproduisent plus. Et du côté russe ? Cela fait 22 ans que Poutine massacre, en tchetenie, en Géorgie, en Syrie, en Ukraine, et rien en Russie ne le dénonce (ou fini en prison), ne l'arrête, ne le sanctionne. C'est la légère, mais essentielle, différence entre une démocratie, même imparfaite, et une dictature. Idiots utiles, immigrez en Russie, vous y serez sûrement plus heureux.

      Supprimer
    5. Quel naïveté ! tu crois que des médias indépendant ont pu couvrir les événements en Irak ?. et le bombardement du bureau de Aljazeera au Nième étage par un tank Américain ?
      jamais une guerre n'a été aussi couverte que celle d'Ukraine . . . comme par hasard.
      Mais cela n'enlève rien au fait que toutes les guerres sont des crimes, tout simplement.

      Supprimer
  4. Pour mettre tout le monde d’accord (partie 2)
    Selon le site internet WikiLeaks, à l'origine de la révélation de plusieurs scandales, l'armée américaine aurait couvert la torture de prisonniers en Irak et aurait volontairement sous-estimé le nombre de civils tués.

    AFP - La coalition internationale a torturé des prisonniers irakiens et fermé les yeux sur des exactions commises par les forces irakiennes, a affirmé vendredi le site WikiLeaks, en publiant près de 400.000 documents secrets de l'armée américaine sur la guerre en Irak.


    Après des semaines de suspense, le site spécialisé dans le renseignement a commencé à diffuser vendredi soir 391.831 documents qu'il a présentés comme "la plus grosse fuite de documents militaires secrets de l'Histoire".

    Les documents mettent en évidence "de nombreux cas de crimes de guerre qui semblent manifestes de la part des forces américaines, comme le meurtre délibéré de personnes qui tentaient de se rendre", accuse le site dans un communiqué.

    WikiLeaks évoque aussi le comportement de soldats américains "faisant sauter des bâtiments entiers parce qu'un tireur se trouve sur le toit".


    "On parle de cinq fois plus de morts en Irak, un vrai bain de sang comparé à l'Afghanistan", a déclaré sur CNN le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, jugeant que "le message de ces dossiers est puissant et peut-être un peu plus facile à comprendre que la complexe situation en Afghanistan".


    Selon la chaîne de télévision du Qatar, l'armée américaine a "couvert" des cas de torture de détenus par les autorités en Irak, où des centaines de civils ont en outre été tués à des barrages tenus par les alliés.

    https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2021/11/21/revelations-sur-la-mort-de-dizaines-de-civils-dans-un-bombardement-americain-en-syrie/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus je vois de trolls russes, plus je hais les russes. Du coup, je remet ici une information réjouissante :
      Alexander Kislinsky, un spestnaz et le meilleur tireur d'élite russe aurait été abattu à Donetsk, par les troupes ukrainiennes.

      Supprimer
    2. Donc quand quelqu'un n'est pas d'accord avec vous c'est un troll... C'est vrai qu'en fait, ça simplifie le raisonnement. Juste pour info, une vidéo a été publié sur War Gonzo il y a quelques heures. On y voit un gros groupe de civils, à Severodonetsk, qui discutent avec les soldats Russes en faisant la queue pour avoir de l'eau. Alors que le gars de War Gonzo est en train de filmer, un monsieur s'approche et dit merci plusieurs fois, merci d'être enfin venus.
      Une autre vidéo de 30 min environ a été tournée à Svetlodarsk, le 27 mai. Dans cette vidéo, ce sont surtout des femmes qui sont interviewés et qui racontent leur "quotidien" (on pourrait dire "cauchemar") depuis 2014. Là encore c'est "merci d'être venu, cela fait 8 ans qu'on vous attendait".

      Supprimer
    3. Salut lapin tu peux poster les liens vers ces vidéos miracle?

      Supprimer
    4. Scientifique du contingent1 juin 2022 à 23:35

      Plus quantitatif, les résultats d'un sondage réalisé par CNN (quelques jours avant le début de la guerre) sur le sentiment national en Ukraine et l'affinité avec la nation Russe : https://edition.cnn.com/2022/04/15/europe/donbas-region-ukraine-war-russia-explainer-intl/index.html

      Supprimer
    5. Scientifique du contingent1 juin 2022 à 23:40

      Le lien sur la carte régionalisée des sentiments "un même pays" et "un même peuple" : https://cdn.cnn.com/cnn/interactive/uploads/20220415-ukr-rus-poll-780px-corr.png

      Supprimer
    6. Pour les vidéos de War Gonzo, tu les trouveras sur leur canal Telegram. Si tu ne parles pas Russe, tu peux activer la traduction dans tes préférences. Quand tu cliques sur un message, tu verras apparaître un menu avec l'option "traduire". Les vidéos ne sont pas traduisibles (sauf quand elles sont aussi sur Youtube) mais pour la vidéo sur Severodonetsk, il te suffit de compter le nombre de fois que les gens disent СПАСИБО (spásiba) pour comprendre... Pour les autres vidéos, tu peux chercher sur Donbass Insider, et tout un tas d'autres liens. Disons que dans l'ensemble, on peut taxer ces groupes d'être "pro-Russes" (ce qui est vrai), mais l'accumulation de témoignages concordants, en provenance de villages, de villes, de gens différents, amène à un moment où un autre à se poser des questions.

      Supprimer
    7. Toujours les mêmes arguments absurdes.
      Je vous ferai remarquer que cette guerre vise les Ukrainiens et non les américains.
      Votre fixette habituelle vous le fait perdre de vue.

      Supprimer
    8. Concernant le sondage, je conseillerais plutôt d'écouter la présentation de John Mearsheimer "Why is Ukraine the West's Fault?" sur le canal de l'Université de Chicago. https://www.youtube.com/watch?v=JrMiSQAGOS4 (cette présentation a 5 ans...)
      A noter que sur les votes des gens du Donbass, un point de vue revient dans un bon nombre de vidéos: les problèmes entre les communautés sont récurrents depuis des années et juste avant 2014, les candidats avaient promis que tout allait être résolu dans le calme. Le vote des gens du Donbass a donc été en bonne partie en faveur de ces politiques. Quand en 2014 il s'est avéré que la résolution du problème allait se faire par la force, la déception a été énorme. J'ai pour ma part du mal à imaginer que tout ceci puisse se terminer par une évacuation Russe car cela voudrait dire un retour du Donbass dans l'Ukraine, avec gestion par Kiev. Or la fracture semble vraiment énorme.

      Supprimer
    9. @Lapine féroce : je n'ai pas vu d'opinion dans ce ramassis de merde publié par l'anonyme de 20:24. Ça parle des américains en Irak, ce qui n'a aucun rapport avec le sujet ici et n'est pas une opinion non plus. Juste un abrutis qui s'imagine... je ne sais pas quoi en fait... Est ce qu'il poste ça pour dire "bien fait les Ukrainiens" ? en tout cas, c'est juste là pour foutre la merde faute d'argument à avancer. Et évidemment qu'il y a derrière une intention pro-russe stupide qui me pousse chaque jour a haïr un peu plus ce peuple dégénéré dont ce commentateur anonyme illustre ici leur façon abjecte de faire. Il n'a rien d'intelligent a dire ni aucun argument, mais il essaye de foutre la merde quoi qu'il en coûte.

      Supprimer
    10. 90% des habitants de Severodonetsk ont fui la ville. Les 10% qui restent sont des pro-russes, cela a déja été dit par de nombreux médias. Donc la justification des russes, c'est on tue, on déporte ou on fait fuir par la terreur 90% de la population, de façon à garder 100% de collaborateurs dans les régions occupées ? C'est déja ce qu'ils ont pratiqué depuis 2014 dans le Donbass occupé, et ce n'est rien moins que du nettoyage ethnique. Les trolls russes pro-criminels de guerre me débectent.

      Supprimer
    11. Féroce Lapin ( d’aprés Théodore de BANVILLE )

      Je suis le Féroce Lapin,
      Troll étranger à l’écriture
      Et chaussé des seuls escarpins
      Que m’a donnés la Nature.
      Sans humour et en parfait abruti
      Et fuyant les ennuis moroses,
      Tout le temps j’écris des âneries,
      Comme un rosier fleurit ses roses.

      Je suis le Féroce Lapin,
      C’est le poil qui forme mes bottes,
      Et, n’ayant pas de calepin,
      Je ne prends jamais de notes.
      Et dans la bonne odeur des pins
      Qu’on voit ombrageant ces clairières,
      Je suis le Féroce Lapin
      Assis sur mon petit derrière.

      Supprimer
    12. Les américains tuent 2 journalistes ; confronté aux preuves, ils le reconnaissent. Les Russes tuent un journaliste français, ils affirment que c'était un mercenaire. Qui vit dans une réalité parallèle ? Vendre 1984 et la Ferme des Animaux en Russie maintenant amène immédiatement dans un commissariat, et tu es certain de finir en prison pour n'importe quel motif. Je n'aime pas du tout le qualificatif de nazi que donne les ukrainiens aux russes, il ne faut pas tout melanger. Mais c'est aujourd'hui indubitablement une forme de fascisme, qui en a beaucoup. C'est invraisemblable de voir autant d'intervenants, ivrent de leur haine du capitalisme impériale americain, défendre la forme contemporaine russe du fascisme. Après la chute du poutinisme, il vous restera la Chine du PCC et la Corée du Nord de Kim à défendre contre les atrocités de l'occident corrompu. Pauvres types...

      Supprimer
  5. pour mettre tout le monde d’accord ( partie 3 et fin)
    https://www.letelegramme.fr/ig/generales/france-monde/monde/irak-l-armee-tire-sur-des-civils-la-video-qui-embarrasse-l-amerique-06-04-2010-859374.php
    Deux employés de l'agence de presse Reuters tombaient en Irak sous des balles américaines. Les faits ont été filmés. La vidéo vient d'être diffusée sur internet. La bavure remonte à 2007. Un responsable de l'armée américaine a commenté. " Nous avons reconnu tout ce qui est dans la vidéo" a-t-il précisé sous le couvert de l'anonymat. "Nous avons reconnu que le raid avait eu lieu et que deux employés de Reuters (avaient été tués)", a-t-il dit. "A ce moment là, nous ne pouvions pas discerner si (les employés de Reuters) portaient des caméras ou des armes", a insisté le responsable.

    https://www.nouvelobs.com/monde/20100406.OBS1963/irak-une-video-de-bavure-americaine-diffusee-sur-le-net.html
    https://fildmedia.com/article/syrie-les-frappes-indiscriminees-des-unites-speciales-americaines
    Les révélations par le New York Times concernant deux graves affaires dans lesquelles des unités militaires américaines se sont rendues coupables de crimes de guerre en Syrie n’ont quasiment pas été reprises par les médias européens, et à peine par ceux des pays anglo-saxons. Les articles évoquent de manière très documentée les exactions conduites en Syrie par deux unités, Talon Anvil et la Task Force 9, qui n’ont pas hésité à cibler des populations civiles sans vérification.

    http://www.slate.fr/lien/47549/blackwater-irak-bavure-guerre-mercenaire
    https://www.courrierinternational.com/article/2007/10/25/comment-le-pentagone-est-devenu-accro-aux-mercenaires
    https://journals.openedition.org/conflits/18482

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et qu'est-ce que cette logorrhée a à voir avec la choucroute ?

      Supprimer
    2. Rien, rien, rien...

      Supprimer
    3. Anonyme, t'es un peu couillon, ni les uns ni les autres ne sont vertueux dans la guerre, mais il s'agit-là d'une guerre d'agression qui inclut dans ses moyens les dommages causés aux civils, ce qui justifie totalement notre soutien aux ukrainien comme il serait acquis aux russes dans la même situation.

      Supprimer
    4. Rien, il s'agit juste de la part des pro-russes de relativiser les maasacres faits par les Russes, dont l'ampleur n' rien mais vraiment rin à voir avec les bavures américaines. Là, côté américains (en encore c'est BackWater et non les forces officielles), on parle d'une quinzaine de morts.
      De plus parler de bavures américaines en Syrie, alors que les crimes de guerre d'Assad et ceux des Russes qui l'ont soutenu dans cette guerre ou ils ont été jusqu'à utiliser les gaz contre la population civile, est à gerber.
      Rappelons nous Alep et les dizaines de milliers de morts civils dus au bombardements russes, comme à Marioupol ou les pertes civiles sont estimées à 20 000 morts.
      Le nombre de morts dans ces guerres (bavures côté occidental), bombardement volontaires sur les civils pour les Russes, ne sont pas comparables.

      Bref post à jeter ...

      Supprimer
    5. Un lecteur attentif1 juin 2022 à 20:59

      Vous évoquez l'horreur de la guerre... où les forces russes sont en ce moment même passées maîtresses en la matière... En quoi vos propos sont-ils par ailleurs d'utiles commentaires au billet du jour de Mr Goya ? En somme... encore et toujours du trollisme néo-poutinien...

      Supprimer
    6. C’est vrai qu’en irak et en afghanistan ça n’était pas une guerre d’agression… heureusement que les « trolls » sont la pour pointer l hypocrisie des mougeons qui fleurissent sur ce site depuis quelques mois.

      Supprimer
    7. Intermittent
      Il faudrait vous oter le bandeau que vous avez sur les yeux, les Americains ( armee reguliere ) ont fait plus de morts civils, que les ruskofs ( je ne suis pas pro poutinien, uniquement pour dire la verite) en ont fait en Ukraine.
      Lisez les articles, avant de colporter des contre vérité

      Supprimer
    8. Sûrement autant de morts en comptant la guerre de secession :).
      Et encore la même tactique de diversion pour justifier les crimes de guerre russes. Zut 15 ans de taule pour avoir dis guerre ! A ce propos., c'est marrant comme les média US en démocratie dénoncent ces affaires. On ne voit pas beaucoup ça en Russie. Comme quoi une presse libre nourrit le troll.

      Supprimer
    9. Anonyme1 juin 2022 à 21:37

      tu nous a annoncé des crimes documentés critiqués pour certains punis en démocratie. Tu nous annonces les enquêtes, les mêmes démarches du régime poutinien (qui lui en passant a interdit l'ONG Memorial et semble plutôt dan une entreprise de réécriture de l'Histoire pour ne pas en être comptable)

      si tu es intéressé par le régime mafieux russe en Europe et que tu en espères quelque chose pour la France assume !

      Supprimer
    10. Et tous ces "Pour mettre tout le monde d'accord" (dont on a déjà entendu parler) justifieraient les folies actuelles du boucher bouché ?...

      Puis, franchement, vous vous répétez, ca devient ennuyeux. Pourquoi ne pas évoquer Nabuchodonosor ou les Hébreux qui ont exterminé les Philistins ?

      Supprimer
    11. Comparer les seuls morts ukrainiens en rapport aux morts générés par les USA est une escroquerie intellectuelle
      N'oubliez pas de compter les morts syriens, les morts tchétchénes, les morts géorgiens, les morts des 10 interventions russes dans les pays limitrophes (hormis la Syrie) depuis la dissolution de l'URSS.
      Sans compter, la guerre d'Afghnistan (eh oui, les Russes sont passés avant les américains et ça a duré 15 ans).
      La Russie et avnt elle l'URSS est une grande habituée des génocides depuis bien longtemps et les Ukrainiens en savent quelque chose.
      Le problème ce n'est pas que Poutine, puisqu'avant lui ce système a produit moult dictateurs qui ont mis sous leur coupe les pays limitrophes après 1945.
      Il ne suffira pas que Poutine parte pour régler le problème.
      Comme la souligné Biden c'est aussi le sutème ruse qui est en cause, système militariste qui envahit régulièrement ses voisins et qui en 40, ne l'oublions pas, avait passé un pacte de non agression avec Hitler.
      Conclusion, comme Biden l'a souligné, il faut une défaite claire de l'armée russe car c'est un danger pour tous ses voisins e il faut que l'attrition de son économie l'emp^che d'avoir les moyens financiers de ses ambitions territoriales.
      Il faut lire également ce qu'écrivent les idéologues russes qui sont derrières ces ambitions, par exemple celui-ci :
      Le "Mein Kampf" de Poutine. "Dénazification" de l’Ukraine : l’effrayante tribune de T.Sergueïtsev
      https://www.leshumanites.org/post/le-mein-kampf-de-poutine-d%C3%A9nazification-de-l-ukraine-l-effrayante-tribune-de-t-sergue%C3%AFtsev

      Supprimer
    12. Ça doit ètre un mode de fonctionnement.
      Je suppose que le même bonhomme doit, par exemple, sevir sur les sites des végan pour s'y insurger qu'on y parle jamais de (qu'on nous cache) sa recette de rôti préférée. Tout ça our mettre tout le monde d'accord, bien sûr. Lamentable.

      Supprimer
    13. C'est vrai, les américains ont commis des crimes de guerre monstrueux lors des deux guerres d'Irak, et aussi en Afghanistan, et pas mal de bavures en Syrie (mais rien de comparable à ce qu'a fait le régime de Assad soutenu par Poutine). Et si on remonte plus loin, il y a le Vietnam, la Corée et tous les coups tordus des Etats-Unis en Amérique Latine (coup d'états, interventions militaires ...).

      En nombre de morts civils, l'Irak bat largement l'Ukraine (pour l'instant). Les diverses estimations vont de 100 000 à plus d'un million de morts pour la période 2003-2011 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d%27Irak) avec une majorité de civils irakien. Quant à la première guerre du Golfe (1991) elle aurait fait entre 20 000 et 150 000 morts irakiens (https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Golfe) : tortures, exécutions de prisonniers, utilisation de munitions à Uranium appauvri, bombardement aveugles, destruction d'infrastructures d’assainissement d'eau, meurtres de civiles plus ou moins délibérés...La listes des crimes de guerre des américains et de leurs alliés est longue ! A cela s'ajoutent les nombreuses victimes du blocus imposé par les américains entre les deux guerres du Golfe.

      Reste que la guerre en Ukraine menée par le régime de Poutine est tout aussi monstrueuse ! La guerre d'invasion a bien été déclenchée par la volonté d'une poignée de fou furieux à la tête de l'état russe, sans qu'il y ait eu la moindre provocation militaire préalable. Ce régime avait d’ailleurs pas mal de sang sur les mains : Assassinats d'opposants, guerres sanglantes de Tchétchénie, interventions militaires en Géorgie, en Syrie, au Kazakhstan... Les atrocités commises en Ukraine sont aussi légion : assassinat de civils, viols, pillages, bombardements systématiques et aveugles, destruction d’hôpitaux, d'écoles, exécution de prisonniers, utilisation de bombes au phosphore ou à fragmentation, etc... En trois mois, cette guerre a peut-être déjà fait de l'ordre de 50 000 morts dont beaucoup de civils ukrainiens (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_du_conflit_russo-ukrainien). C'est énorme !

      Pour conclure, les crimes des uns ne justifient pas ceux des autres. Les crimes passés de l'armée américaine ne relativisent pas les crimes actuels de l'armée russe. Je me suis indigné pour la guerre en Irak et je m'indigne autant pour la guerre en Ukraine ! Sébastien (ni Troll russe, ni "idiot utile")

      Supprimer
    14. Soldat Pithivier2 juin 2022 à 00:06

      Pour compléter le post d'@Intermittent quelques liens sur théorie de suprématie raciale russe, l'eurasisme, promue par Poutine :

      https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/mais-qui-est-alexandre-douguine-ce-raspoutine-de-poutine-antioccident-et-antimodernite_2169528.html

      https://journals.openedition.org/monderusse/8437

      https://www.leparisien.fr/international/legion-imperiale-russe-et-rusich-ces-milices-de-neonazis-qui-combattent-en-ukraine-avec-les-russes-25-05-2022-PWPURGW65VD4PAYOSOH37PR2JQ.php

       https://www.themoscowtimes.com/2022/05/23/russian-neo-nazis-participate-in-denazifying-ukraine-der-spiegel-a77762

      Supprimer
    15. Au moins, il met effectivement tout le monde d'accord (sauf lapin et intermittent qui sont sûrement le même gars que celui qui a posté)
      - hors sujet, mais alors galactique
      - anonyme 20:25 (et ses 2 autres probables identités) est un idiot fini
      - les russes sont bel et bien des ordures

      Supprimer
    16. Merci pour le nombre de liens de journaux et publications occidentaux qui parlent des dégâts commis par les Américains. On lira avec la même curiosité les liens russes faisant état des exactions russes en Ukraine.... dès que tu en auras trouvé. C'est peut-être là que tu vas prendre conscience des limites de la comparaison.

      Supprimer
    17. Soldat Pithivier2 juin 2022 à 00:27

      Après les trolls russes font toujours leurs post de propagande pro-russe dans les premières heures suivant la publication du nouveau point situation de monsieur Goya : ils cherchent à atteindre les lecteurs qui atterrissent sur le blog par l'actualisation du site dans les moteurs de recherche. Ils espèrent élargir leur audience vers un public ayant peu de connaissances sur le sujet mais désireux de s'informer. On est là dans les stratégies de marketing Internet et de marketing politique habituelles du soft power russe.
      Merci donc à vous tous d'avoir la patience de leur répondre car votre argumentation ne les convaincra pas mais elle permet de rétablir la vérité pour les lecteurs du blog qu'ils soient nouveaux ou anciens.

      Supprimer
    18. Moi ce qui m'étonne c'est de voir que 200 000 russes ont déjà quitté ce pays merveilleux mais qu'aucun zelote pro-Poutinien ne fait le chemin inverse. Idem pour les finlandais, baltes, polonais, tchèques et slovaques, hongrois, bulgare, roumains, qui ont pourtant la chance d'être voisin et d'avoir bien connu la fraternelle présences des troupes russes. Tous, des nazis otanniens sans doute.

      Supprimer
    19. L'amateur d'aéroplanes2 juin 2022 à 04:14

      C'est hallucinant les messages comparant les crimes de guerre Russes avec le total des pertes humaines durant les conflits d'Irak et d'Afghanistan de ce siècle - pertes causés majoritairement par des attaques terroristes et conflits intérieurs -. Faut il rappeller que la Tchétchénie a perdu LE TIERS de sa population durant les deux guerres lancés par le gvt russe ? Alors que les pertes civiles en Afghanistan depuis 2002 ont étaient annuellement les plus faibles depuis le début des guerres dans ce pays en 1978 ?

      Supprimer
    20. Mais de toute manière, même si le nombre de morts était comparable, ou même s'il était supérieur, ça ne changerait rien du tout. Un crime n'en justifie jamais un autre. Les trolls pratiquent systématiquement le sophisme de la double faute, on a beau pointer du doigt le vice de raisonnement, ils le réemploient toujours la fois d'après, ce qui prouve bien leur malhonnêteté intellectuelle.

      Et comme un autre intervenant l'a fait remarquer, ça finit probablement par devenir contre-productif. Personnellement, cette mauvaise foi a plutôt tendance à décupler mon dégoût et mon mépris à l'égard du régime russe.

      PS: Ne confondez pas le troll anonyme avec Intermittent, qui réfute au contraire avec brio la plupart des sophismes trollesques.

      Supprimer
  6. toujours aussi intéressant ! merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  7. La contre offensive dans la zone de Kherson et toute la rive droite du Dniepr aurait permis aux ukrainiens de reprendre une vingtaine de village. Parmi ceux ci Zolota Balta au bord du fleuve: si c'est le cas, on peut imaginer qu'ils contrôlent l'unique route qui longe le fleuve du Nord au sud et qui mène au nord vers l'axe Nikopol/Krryvyi Rih et au sud à Kakhovka (où un premier Pont permet de passer sur la rive gauche du Dniepr). Sachant qu'un autre axe routier est perdu par les russes avec la prise par les ukrainiens de Davydiv Brid hier. Si l'offensive se poursuit avec succès, les russes vont se retrouver acculés , sur la rive droite du Dniepr, dans la zone urbaine qui va de Kakhovka/Nova Kakhovka jusqu'à Kherson. On peut pronostiquer, mais ce n'est qu'un pronostic, que la bataille pour Kherson n'est pas loin.
    À noter également cette info glanée sur tweeter (non confirmée) selon laquelle des témoins auraient assisté dans le village de Chaplynka à un -tres- long défilé de matériel militaire. Chaplynka se trouve sur le grand axe qui va de Kakhovka à la Crimée. Renforcement des défenses côté russe, ou repli préventif en lieu sûr? Impossible à déterminer pour le moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 17mn ago missiles have just been fired from the Crimea (Kacha) towards Ukraine. Eyewitnesses counted 8 pieces.
      Voila qui confirme vos infos

      Supprimer
    2. Pour l’instant seuls 2 villages ont été repris par les ukrainiens, et le pont a été détruit par les russes, photo a l’appui. Donc les ukrainiens se retrouvent coincés du mauvais côté de la rivière sous le feu de l’aviation et de l’artillerie russe. Si c’est cela la contre-offensive ....

      Supprimer
    3. BERCEUSE DU TROLL RUSSE

      Il était un petit troll,
      mauviette, malhonnête,
      il était un petit troll
      qui matraquait sa propagande,
      qui matraquait sa pro-pa-gande…
      Son bagou est un égout,
      soviet d’opérette,
      son bagou est un égout,
      sa rhétorique est en plastique,
      sa rhétorique est en plas-tique…
      Il adorait raconter,
      sornettes, clopinettes,
      il adorait raconter
      tout un tas d’imbécillités,
      tout un tas d’im-bé-cill-lités...
      Il pouvait pas s’arrêter,
      tinette, bistouquette,
      il pouvait pas s’arrêter
      ses divagations de taré,
      ses diva-ga-tions de ta-ré…
      Dans ses mensonges éhontés,
      pompette, mal de tête,
      dans ses mensonges éhontés
      traînait parfois une vérité,
      traînait parfois une vé-ri-té…
      Des lascars du FSB,
      trompette, baïonnette,
      des lascars du FSB
      sont arrivés pour l’arrêter,
      sont arrivés pour l’ar-rê-ter…
      Notre troll fut déporté,
      lavette, savonnette,
      notre troll fut déporté
      jusqu’à un camp de prisonniers,
      jusqu’à un camp de pris-on-niers…
      Triste histoire, en vérité,
      défaite, pas tripette,
      triste histoire en vérité,
      Messieurs, Mesdames, compatissez,
      compatissez si vous pouvez.

      Supprimer
  8. Merci Colonel Goya d'éclaircir le brouillard de la guerre.

    RépondreSupprimer
  9. Tout d'abord un grand merci au colonel Goya pour la rédaction régulière de ces articles très bien faits qui sont un plaisir à lire.

    Je me pose une question depuis longtemps et peut-être quelqu'un parmi vous aurait des informations sur ce point pour m'éclairer.
    Lorsqu'au mois de mars les Russes ont compris qu'ils s'étaient engagés dans une guerre longue et couteuse en hommes alors même que leurs moyens humains sont comptés, il était question avec force propagande, de lever et former 1 à 2 divisions de supplétifs syriens. Des rumeurs évoquaient même des recrues du Hezbollah pour éventuellement faire le compte.
    Or depuis deux mois, plus personne ne parle de ce fait. Le projet a-t-il été abandonné ? Ou au contraire, ces nouveaux bataillons seraient-ils en formation pour être lancés sur des offensives meurtrières cet été, pourquoi pas dans des batailles urbaines, notamment quand il s'agira selon les motivations russes de mettre la main sur l'ensemble du Donbass ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me pose la même question !

      Supprimer
    2. Le Moujahid syrien moyen a déjà vu les méthodes des Bolchoï : les minorités ethnique devant, éventuellement en avance sousr les bombes amies, et "Pust' sve gorit", laisse bien tout brûler. Quelle solde vaut la garantie de ne plus être vivant pour la dépenser?.Aussi la barrière de la langue, même au niveau des cadres.

      Supprimer
    3. J'ai vu dans le Guardian le chiffre de 400 volontaires recrutés en Syrie mais la venue d'une trentaine de spécialistes des barrel amunitions c'est à dire de bombes sales utilisées dans les combats urbains en Syrie. Je remets le lien ici.
      https://www.theguardian.com/world/2022/may/22/syrias-barrel-bomb-experts-in-russia-to-help-with-potential-ukraine-campaign

      Supprimer
    4. Très intéressant, merci colonel pour ces analyses tactiques et stratégiques et compte rendu d'état des forces en présence. Toujours rigoureuse, objective et pédagogique.
      Je me pose une question, p être le colonel Goya ou un autre pourra me répondre: on a la nette impression que l'Occident livre une diversité t élevé d'armes, parfois complexes (12 caesar, 5 autres chose, etc.. pourquoi pas 3 Leclerc!). Est ce que tout cela ne pose pas pb aux ukrainien, ne faudrait il mieux pas livrer des armements moins technologique mais en grand volume? Ça a été le cas pour les javeline avec succès.
      Je me tromper?
      Bien cordialement.
      LIONEL 13

      Supprimer
    5. A priori il n'y a pas 12 Caesar, mais 6. Concernant les armes moins technologiques mais en + grand volume, ce serait militairement une bonne idée. Sauf que la livraison d'armes n'a pas pour objectif de gagner la guerre, mais de démontrer que le matériel est bon ("Venez voir la démo, promotion, payer en 10 fois sans frais"). En clair, entre des centaines de mortiers et un Caesar, on préfère faire des démos et vendre des Caesars (ou du matos US évidemment). Le problème c'est que ce genre d'armement coûte super cher, est complexe à utiliser mais surtout me semble inadapté. Imaginons un canon qui tire à 60km de distance et dont on possède 10 exemplaires alors que l'ennemi, pour le même prix, a 100 pièces d'artillerie qui tirent à seulement 20km de distance. Si ces pièces d'artilleries se déplacent à 50km/heure en à peine une heure les 10 "super canons" vont se prendre une volée d'acier de la part de l'artillerie ennemie... Quand on voit qu'aujourd'hui les gars, d'un côté comme de l'autre, dirigent le tir de leur artillerie avec des drones "du commerce" dont le rayon d'action est de 4 ou 5km maxi, il est clair qu'on est pas du tout dans le cas de l’Afghanistan où on tirait au canon contre des mecs planqués dans le grottes et incapables de riposter... A noter que cet envoi massif de matos "super techno" explique aussi que les "Réserves Territoriales" disent ne pas avoir d'armes.

      Supprimer
    6. Féroce Lapin ( d’aprés Théodore de BANVILLE )

      Je suis le Féroce Lapin,
      Troll étranger à l’écriture
      Et chaussé des seuls escarpins
      Que m’a donnés la Nature.
      Sans humour et en parfait abruti
      Et fuyant les ennuis moroses,
      Tout le temps j’écris des âneries,
      Comme un rosier fleurit ses roses.

      Je suis le Féroce Lapin,
      C’est le poil qui forme mes bottes,
      Et, n’ayant pas de calepin,
      Je ne prends jamais de notes.
      Et dans la bonne odeur des pins
      Qu’on voit ombrageant ces clairières,
      Je suis le Féroce Lapin
      Assis sur mon petit derrière.

      Supprimer
    7. Bonjour, la derniere fois qu'il en à était question dans le monde (sauf erreur de ma part), la question de leur acheminement sembler l'un des principaux frein à leur arriver en ukraine, mais je dois l'avouer cela fait plusieurs semaine que je n'ai rien lu à se sujets. Salutation, Ludovic Melin

      Supprimer
    8. @Féroce Lapin
      Macron a promis une dizaine de CAESAR, 6 ont été envoyé, et Colonna a annoncé que d'autres seraient envoyés.
      Si, l'objectif affiché est de gagner la guerre, et de faire en sorte que l'armée russe ne soit plus capable de mener une telle opération. Le respect des frontières reconnues internationalement de l'Ukraine a été rappelé à maintes reprises par les dirigeants occidentaux.
      Le problème dans votre raisonnement est le suivant: les Russes ne progressent pas de 50 kms par jour, même pas par semaine. Au plus, c'est entre 1 et 5 kms, et uniquement là où ils mettent le paquet. Donc une batterie de CAESAR peut avoir un impact significatif sur le terrain si elle est bien utilisée.
      Accessoirement, il y a des centaines de pièces d'artillerie envoyées à l'Ukraine. Dont la portée et la précision sont généralement supérieures à celles disponibles du côté Russe. La quantité ne fait pas tout. Si on ne peut pas atteindre les pièces d'artillerie adversaire, car hors de portée, cela finit généralement mal. En plus, les pièces russes sont moins mobiles.

      Supprimer
  10. Je trouve qu'on ne parle pas assez de la toute petite Estonie et de son aide colossale à l'Ukraine...

    https://finbold.com/estonia-commits-the-highest-aid-to-ukraine-by-gdp-share-dwarfing-germany-by-over-10x/

    Slava Estonii alors ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Slava Estonii !

      Supprimer
    2. L'amateur d'aéroplanes2 juin 2022 à 04:00

      Origine des tableaux, l'institut de Kiel pour l'économie mondiale : https://www.ifw-kiel.de/topics/war-against-ukraine/ukraine-support-tracker/

      Supprimer
    3. Précisons qu'en Estonie un habitant sur trois est russophone.

      Supprimer
    4. Et en Lituanie un appel au don public réunit les 5 M nécessaire à l'achat d'un Bayraktar TB2 : https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=93076

      Supprimer
  11. Traduction du briefing du ministère de la défense de Russie (01.06.2022 - 10h45 publié sur le mur vkontakte du Minoboron)

    Les forces armées de la Fédération Russe continuent l’opération militaire spéciale en Ukraine.

    - Au cours de la journée, les missiles de précision tirés depuis les airs ont touché 5 postes de commandement de bataillons des FAU ainsi que 29 zones de concentration de personnel et de matériel militaires des FAU.
    - L’aviation tactico-opérationnelle ainsi que des appareils sans pilotes ont touché 61 zones de concentration de personnel et de matériel militaires des FAU [En général, le briefing indique des localités, ici rien. Oubli ? Ndt]. En tout, les frappes aériennes ont éliminé plus de 140 nationalistes ukrainiens et mis hors de combat 9 tanks et véhicules blindés d’infanterie, une batterie de lance-roquette multiple BM-21 « Grad », six pièces d’artillerie et mortiers, 13 automobiles des FAU et un système de missile « OSSA-AKM ».
    - Les forces de défense anti-aérienne russes ont abattu durant la journée un avion SU-25 des Forces aériennes d’Ukraine dans le secteur de Sergeyevki (DNR) et un hélicoptère Mi-8 dans le territoire de Khrakov. En outre, ont été détruits sept appareils sans pilotes dans les secteurs de Gorlovka, Golmovskyi, Yasinovataya, Varvarovka (DNR), Malyé Prokhodi, Nova Glitsina (oblast’ de Kharkov), Pyatikhata (oblast’ de Kherson). Deux roquettes tirées depuis un système « Smerch » ont par ailleurs été interceptées dans les secteurs de Malaya Kamyshevakha et Kamienka (oblast’ de Kharkov).
    - Les roquettes et l’artillerie ont touché 128 points de contrôle, 169 positions de tir d’artillerie et de mortiers, et 623 zones de concentration de personnel et de matériel militaires des FAU. 200 nationalistes ukrainiens ont été anéantis, ainsi que 24 pièces d’armement et véhicules militaires, dont une batterie de canons de 155 mm M777, un canon de 203 2C7 « Pion », un lance-roquette multiples BM-21 « Grad » ainsi que deux dépôts de munition.

    En tout, depuis le début de l’opération militaire spéciale ont été détruits : 185 avions, 129 hélicoptères, 1077 appareils volants sans pilotes, 326 systèmes lance-missile, 3363 tanks et autres véhicules militaires blindés, 457 systèmes lance-roquette multiples, 1744 pièces d’artillerie et mortiers ainsi que 3329 véhicules militaires terrestres.

    RépondreSupprimer
  12. * Le chiffre du jour : 623 zones de concentration de personnels et d’unités de matériel militaires ont été touchées par des frappes d’artillerie et de roquettes russes.

    * Le héros de Z : sergent Vitaly Nikitine [j’ai choisi ce portrait en hommage à Semper Fi et au chef Chaudard et celui-ci me paraît plus crédible que celui de la veille - NdT]
    Dès le début de l’opération militaire spéciale, le sergent Vitaly Nikitine assure des transmissions permanentes et stables au sein d’un groupe tactique de bataillon des forces armées russes.
    Ce groupe tactique de bataillon a forcé, lors d’une bataille acharnée, des nationalistes ukrainiens à évacuer une position qu’ils occupaient. En se retirant, les nationalistes ont pris sous le feu de leur mortiers les soldats russes. Au cours de ce tir, un éclat d’obus a détruit le module de transmission, avec comme conséquence que le lien était coupé avec le bataillon.
    Comprenant que perdre le lien allait faire perdre de sa souplesse tactique à la formation russe, Vitaly Nikitine, au mépris du danger et en exposant sa vie, entreprit de réparer la communication. Le haut niveau de professionnalisme lui a permis de remettre en fonction le module de communication et de rendre de nouveau opérationnelle la station radio.
    Les communications une fois rétablies, les ordres ont pu être transmis à leurs destinataires, les coordonnées de tir pour l’artillerie visant l’adversaire ont pu être données et les positions frappées. Le courage et les actions désintéressées du sergent Nikitine ont permis la bonne conduite du combat, avec comme résultat que l’adversaire fut contraint de battre en retraite.

    [Sur le héros du jour, je trouve intéressant que le portrait met moins en avant le héros que sa spécialité. Par rapport au contenu parfois délirant de certains portraits, on a ici un texte plutôt mesuré et très didactique.]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le portrait. Les Russes tentent de mettre à l'honneur tous les corps et spécialités. Après le ttransmetteur Mc Gyver (a lunettes...), le Sapeur Rambo, le pilote Top Gun, on devrait trouver le cuistot qui régale les troupes de bortsch dans les tranchees et le fourrier qui recoud les bandes molletieres sous la mitraille.

      Supprimer
    2. A priori, le menu serait plutôt à base de Fox Terrier dernièrement. Pas sûr qu'ils s'en vantent.

      Supprimer
    3. Pour le coup, pour réparer son bazar de transmissions (qui doit avoir un acronyme a coucher dehors) avec autant d’efficacité, est ce qu’on sait s’il avait des lunettes pour voir de loin ou de près ?

      Supprimer
    4. Pour voir de loin. Et encore, il les porte pas toujours...😁

      Supprimer
  13. J'adore à chaque fois le portrait du Z-héros, j'ai l'impression d'être dans le film qu'on presente à Hitler dans Inglorious Bastards. Sur le sergent Nikitine, puisqu'on rien ne doit être vrai, j'ai envie de supposer qu'il a simplement fait un partage de connection 3 ou 4 G avec son Samsung, ce qui a permit au Ukr de repérer la position de son centre de communication et de le détruire.
    Je sais, c'est mal, mais ca fait du bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment mal.
      Mais il n'est pas exclu que vos déductions soient proches de la réalité.

      Supprimer
  14. Vous, avez remarqué que le nombre d'avions et d'hélicoptères Ukr détruit ne bouge quasiment plus ? Quelqu'un a du se rendre compte qu'ils avaient déjà dépassé ce que les ukrainiens possèdaient.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, Colonel goya j'apprécis votre sens de l'humour, le char est bien évidemment un élément fondamental dans ce conflits, les russes ne ressortent pas de vieux T-62 pour la déco, certe ils s'en prennent plein les dents mais c'est bien parsque chaque camp les prends pour cible avec les multiples moyen dont ils disposent. Cela étant dis leur difficulté de déplacement ne provient pas forcement de problème de coordination, si j'ai bien lue ce que vous ecrivez les combats consernent de petit groupe, bien plus facile à coordonner que des milliers d'hommes à la fois. Par contre ce qui transparait c'est la rapidité avec laquelle l'information est prise et communiqué, malgrès la présence de brouilleurs et autre technologie ils semblent qu'il soit très difficile au un et au autre de se déplacer incognito ainsi même bien couvert par l'artillerie et les défenses anti-aériennes cela laissent forcément des possibilités au adversaire de les atteindre. En ce qui conserne le retrait de Severodonetsk je pense qu'il est déjà acter pour les armes lourdes sans doute les ukrainien procédent à du harcelement avec des armes anti-char et anti-aériennes légères mais ils préservent autant que possibles leur capacité à défendre des point plus important qu'une ruine tout en gardant cette volontée autant de dégats que possibles à leur opposant, même si je caricature un peu... Pour ce qui est de Kerson je ne pense pas qu'ils s'agisse vraiment d'une contre attaque sérieuses, bien sur pour les Ukrainiens ses victoires sont bonnes à prendre mais pour le moment cela ressemble d'avantage à des travaux pratiques pour les unitées inexpérimentés qui doivent avoir finis la thèories et sans doutes l'entrainement physiques de bases mais doivent faire face à la peur et au difficulté des conditions réels.Comme vous l'avez dit les déplacement en térritoir ennemie sont difficiles, pour esperer l'emporter en dehors de la méthode bourine des russes les ukrainiens vont devoir coordonnée de nombreuses unités sans doutes avec beaucoup de mouvement d'avancée et de retrait une unitée une fois localisée devant se déplacer mais les zones atteintes devant également être occupée... une compléxité opérationnel sans doutes envisageables mais qui nécéssite des moyens humains et matériel très important ainsi qu'une chaine de commandement suffisament souple pour s'adapter au changement permanent de la réalité du terrain mais également assez expérimenté et rigide pour ques les décisions indicviduels ne face pas capotés la structures d'ensembles et mêne à un échec de l'opération...Simples pensées à la volée, merci pour ce blogue, salutation, Ludovic Melin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. A noter que la zone sud-est encore tenue à Siéviérodonietsk est une usine chimique. Peut-être défendable comme Azovstal à Marioupol, pour conserver une tête de pont sur cette rive.

      Supprimer
    3. Je suis d'accord avec vous, Ludovic. Particulièrement ce qui concerne la "mort du char", maintes fois annoncée, jamais réalisée. Comme le dit Nicolas Moran ("The Chieftain") sur YT, le char sera obsolète quand d'autres armes pourront remplir ses missions a meilleur compte, quelque soient ses vulnérabilités.

      Je pense également que l'attaque de Kherson à plusieurs buts: remonter le moral des Ukrainiens, forcer les Russes a y deplacer des troupes pour soulager l'Est, se donner une base de départ pour encercler Kherson et entraîner les unités au combat interarme en offensive, pour une percée profonde selon la methode de l'OTAN.

      On ne peut toutefois écarter l'option que l'armée ukrainienne essaie simplement de gagner du temps et de se donner de l'air

      En tous cas, les stratèges OTAN, et surtout US, doivent être la la manoeuvre et conseiller les Ukrainiens. Les ordinateurs doivent tourner à plein et les options soigneusement étudiées.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. Et bien personnellement je pense que si, c'est la mort du char... lourd. Les chars de 70t, très couteux à construire, très couteux à maintenir (complexité), très couteux à opérer (carburant, logistique) vont devoir faire place à des blindés plus légers dronisés ou non.
      La multiplication des moyens de repérer le char ainsi que de l'engager et de le détruire rend inepte ces chars très lourds en terme de coûts (humain, financier et matériels). Que préférez vous : 1 Leclerc ou 3 Jaguars accompagnés de drones ?

      Donc je dirai que le concept de blindé perdurera, mais que le concept du char très lourd, très puissant, très blindé a pris du plomb dans la chenille.

      Supprimer
    6. Bonjour, je ne pense pas que les opération dans le sud soit là pour se donnait de l'air, les russe ont visiblement mis une grande partie de leur capacité dans la conquète du dombass et les ukrainiens qui doivent quand même protègès les autres front utilises leur force pour reprendre un peu de térritoire sans se mettre en danger tout en augmentant le moral de leur troupe face à une défense russe qui doit ce contenté des miettes qu'on leur laisse, par contre l'offensive de Karkive ressemblée bien plus à une tentative de réduction de préssion... Pour ce qui est du char lourd, d'après ce que j'ai lus dans le monde se sont essentielemnt des véhicule de soutient qui vise à apporter une protection au autre char, donc techniquement ils sont aussi utile que des drones, qui n'ont du reste pas les même résistances, déplacement, et donc sans doute usages... Mais mais connaissance en armement sont limité même si à l'unniversité ayant fait un peu d'escrime j'ai appris à distinguer une épée, d'un fleurer ou d'un sabre... Enfin j'ai surtout retenue les règles différentes pour jouer avec (en therme d'escrime on parle d'assaut il me semble mais comme ça date et que de toute façon je jouer aussi au judo et fait de la chorée au taichi...) bref je comprends la situation mais mon expertise et plus que limité. Salutation, Ludovic Melin

      Supprimer
  16. Le 99e jour d'opposition héroïque du peuple ukrainien à l'invasion militaire russe a commencé.

    Comme indiqué dans le résumé du matin de l'état-major général, dans les directions Volyn et Polissya, des unités individuelles des forces armées du Bélarus sont en train d'être rééquipées d'armes et d'équipements militaires modernes. La menace de missiles et de frappes aériennes depuis le territoire de ce pays demeure.

    Dans la direction nord, l'ennemi n'a pas pris d'actions actives. Le réapprovisionnement des unités ennemies en armes et équipements militaires qui ont subi des pertes pendant les hostilités sur le territoire ukrainien se poursuit.

    Depuis le territoire de la Fédération de Russie, l'ennemi a tiré des mortiers sur les colonies de Seredina-Buda, Progress, région de Sumy et Leonovka, région de Tchernihiv.

    Dans la direction de Kharkov, les principaux efforts de l'ennemi se concentrent sur la tenue des lignes occupées. Afin de réduire le potentiel offensif de nos troupes, il a tiré sur les positions des Forces de défense à partir d'artillerie à canon et de systèmes de lance-roquettes multiples dans les zones des colonies de Mikhailovka, Prudyanka et Verkhny Saltov.

    Dans la direction de Slaviansk, l'ennemi a concentré ses principaux efforts sur le maintien des positions occupées, la reconnaissance et la création des conditions de reprise de l'offensive. Il a effectué des bombardements d'artillerie dans les zones des colonies de Dolgenkoye, Kurulka, Vernopolye et Dolina.

    Dans la direction de Donetsk, l'ennemi continue de tirer sur les positions de nos troupes sur toute la ligne de contact à partir de mortiers, de canons et d'artillerie de roquettes.

    Dans la direction de Liman, l'ennemi a combattu en direction de la colonie de Raygorodok, a subi des pertes et s'est retiré.

    Dans la direction de Severodonetsk, l'ennemi mène des opérations d'assaut dans la colonie de Severodonetsk. Avec l'appui de tirs de mortier, il a mené un assaut en direction des colonies de Bobrovo et Ustinovka, sans succès.

    En direction de Bakhmut, l'ennemi mène des opérations d'assaut dans le village de Kamyshevakh dans le but de prendre le contrôle de la ville, avec un succès partiel, les combats se poursuivent. Il a mené l'assaut en direction des colonies de Nagornoye et Belogorovka, à la suite des dégâts de feu infligés par nos unités, il s'est retiré.

    Dans les directions Avdeevka, Kurakhovsky, Novopavlovsky et Zaporozhye, l'ennemi n'a pas mené d'hostilités actives. Il a tiré sur les troupes ukrainiennes avec de l'artillerie et des mortiers dans les zones des colonies de Sands, Avdiivka, Uspenovka, Vugledar, Novoselka et Orekhov.

    Dans les directions Novopavlovsk et Zaporizhzhya, l'ennemi continue l'équipement de génie des lignes occupées. Effectue le réapprovisionnement des stocks.

    RépondreSupprimer
  17. Dans la direction du sud de Buzh, les envahisseurs ont multiplié les bombardements de nos positions. Les colonies de Shevchenkovo, Trudolyubovka, Luch, Stepnaya Dolina et Shirokoye ont également été tirées par des mortiers et des canons d'artillerie. L'ennemi a lancé des frappes aériennes avec des hélicoptères Mi-24 dans les régions de Novogrigorovka et Aleksandrovka.

    Les nazis, afin de justifier leur destruction d'objets civils, continuent de diffuser des informations sur l'emplacement présumé des unités militaires dans les écoles, les hôpitaux et les jardins d'enfants.

    Aucun changement significatif n'a été noté dans les activités des unités ennemies dans la direction de la Bessarabie.

    Dans les eaux des mers Noire et d'Azov, les navires de la flotte de la mer Noire de la Fédération de Russie continuent d'effectuer les tâches d'isolement de la zone de combat, de reconnaissance et d'appui-feu dans la direction côtière. L'ennemi continue de prendre des mesures pour bloquer la navigation civile dans la partie nord-ouest de la mer Noire.

    Au cours de la dernière journée, 13 attaques ennemies ont été repoussées dans les directions de Donetsk et Louhansk, deux chars, six systèmes d'artillerie, huit véhicules blindés de combat et quatre véhicules ennemis ont été détruits. Les unités de défense aérienne ont abattu sept drones Orlan-10.

    L'ennemi continue de perdre des véhicules aériens sans pilote dans toutes les directions. L'ennemi utilise déjà des drones même du ministère des Situations d'urgence de la Fédération de Russie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci M.r Goya.

      @ Alain H.
      Un grand merci pour ces infos.
      Elles sont franchement calamiteuses. A les lire, j'ai l'impression d'une armée ukrainienne largement passive. Largement mais pas totalement: "elle repousse l'ennemi en certains endroits".
      Quand est-il de l'offensive en direction de Kershon?

      Supprimer
  18. Il est souvent écrit que les Russes ont des problèmes de mobilisation contrairement aux Ukrainiens. Comment la Russie avec 140 millions d'habitants, autrement dit un million d'hommes par classe d'âge aurait-elle plus de difficulté que l'Ukraine et ses 44 millions d'habitants ? Si demain Poutine décrète la mobilisation générale (et on ne voit pas qui l'en empêcherait) il n'aura pas de mal à alimenter le champ de bataille en chair fraîche. Il est écrit également que la masse ne suffit pas, il faut également armer tous ces soldats. Sans doute, mais dans une guerre d'une telle attrition, la capacité à remplacer les pertes est capitale et les Russes ont l'avantage. En fait, tout va dépendre de la détermination de Poutine, et cette détermination on peut la juger implacable, connaissant le personnage. Je ne l'imagine pas lever le pouce au bout de 6 mois de carnage. Finalement, à défaut de croquer l'UK il ne s'arrêtera pas tant qu'il n'aura pas conquis tout l'ouest et le sud de l'UK et réalisé la jonction avec la Transnistrie faisant ainsi de la mer noire un lac russe.
    Du coup, que deviendra l'UK sans débouché maritime et dont l'essentiel de la puissance industrielle se trouve à l'est ? Elle aura le sort de la Biélorussie, vassale de son grand voisin. Elle redeviendra ce qu'elle a toujours été depuis 1000 ans, à savoir une marche, un no man's land géostratégique.
    Ne nous faisons pas d'illusions, face à des Américains confrontés à la menace chinoise (d'une autre ampleur) et des Européens sortis de l'histoire (et pas du tout décidés à y re-entrer) Poutine a plus de marge de manœuvre que ne le laissent penser ses difficultés présentes.
    En ce qui concerne l'Europe, après la belle unanimité du début et l'espoir de la voir enfin prendre conscience de la nécessité de se lancer dans la politique de puissance qui devrait être celle d'un ensemble de 500 millions d'habitants, je crains que les égoïsmes nationaux ne reprennent leurs droits. Quand va arriver l'automne en Allemagne et qu'il va falloir sortir la p'tite laine pour compenser la baisse du chauffage et qu'on va tous payer les pâtes ou l'huile de tournesol (liste non exhaustive) plus cher que le caviar on va pouvoir vérifier la solidité de l'UE. Et c'est là qu'on pourra juger à leur juste pertinence les rodomontades de Bruno Lemaire promettant de "renvoyer la Russie à l'âge de pierre" Ce fils de riche oublie simplement un truc, c'est que quelque part, "l'âge de pierre" , la Russie n'en n'est jamais vraiment sortie.
    Bref; Poutine (ou son successeur) n'a pas perdu.
    Pour finir; merci au colonel Goya pour la qualité de son blog. Merci également à tous ces intervenants qui postent des papiers de qualité. Par contre cet anti-trollisme exacerbé devient fatigant.
    Quant à l'orthographe et à la syntaxe il y'en a quelques-uns qui pourraient faire un effort car certains textes sont carrément illisibles.
    Beaucoup de gens confondent le participe passé et l'infinitif ( et ça c'est pénible) donc je leur donne une astuce :
    Le problème, ce sont les verbes du premier groupe (comme le verbe manger par ex) qui se prononcent d'une façon identique à l'infinitif comme au participe passé. Quand on hésite, il suffit de remplacer ce verbe par un du 3ème groupe (prendre, par ex)
    J'ai mangé (j'ai pris)
    Je vais manger (je vais prendre)
    Royal canin ! non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mobilisation générale est une sorte d'autodestruction. Si le PIB de l'Ukraine a baissé de 45% là ou celui de la Russie seulement de 11%, c'est en grande partie parce que l'Ukraine a déjà payé le prix de la mobilisation (bon, il y a aussi les destructions et autres menus ajustements, comme les vols de blé et d'acier par les russes). L'Ukraine compte sur une aide internationale massive après-guerre pour la reconstruction (qui viendra, ou pas, on en est pas là, c'est pas le sujet). La Russie ne peut compter que sur elle-même.

      Dit autrement, mobiliser tous les hommes disponibles, ça ferai mal à la Russie à des niveaux délirants. L'économie Russe est déjà en train de s'effondrer, et la Chine ou l'Inde ne bougeront pas le petit doigt pour l'aider. Certains soupçonnent même la Chine de préparer - en cas de défaite russe - un dépeçage du vaincu à leur profit (on en est pas là), en particulier en Sibérie.

      En outre, il y a des contraintes politiques (eh oui, Poutine n'est pas Staline, ni Hitler, il doit quand même un minimum prendre soin de son électorat). Tant que les gens qui vont mourir sont des Ingouches, ou des Daghestanais, soldats professionnels, la mamie de la petite ville de province (cœur de l'électorat poutinien) trouve très juste l'opération de massacre de ces ingrats d'ukrainiens. Quand son facteur, son boucher, ou son voisin qui bosse à l'usine voisine va, à son tour, se faire tuer, pour gagner quelques centimètres de Donbass, elle risque de changer d'avis.

      Enfin, il y a les contraintes d'efficacité. Les Ukrainiens ont pris le temps de former les gens 3 mois avant de les envoyer (les escarmouches autour de Kherson semblent être les premières traces d'implication des mobilisés, à confirmer), pou ne pas qu'ils se fassent massacrer d'entrée. On peut considérer que les russes ne prendront pas ce genre de précautions (ce n'est pas le style, depuis le début), mais pour le coup, mettre des gens sans entrainement, dans des T-62 dont les optiques ont été vendues au marché noir, ça ne va pas avoir beaucoup d'effet sur le déroulé de la guerre.

      En bref, la "mobilisation générale", c'est surcoté. D'ailleurs, les Ukrainiens ont mobilisé 10 millions d'hommes, pour en avoir 700 000 de réellement disponibles et équipés. On est plus en 1914, ça a beaucoup moins d'effet - et beaucoup plus de couts (les Ukrainiens vont la payer cher, leur mobilisation générale, qu'ils gagnent ou qu'ils perdent, d'ailleurs.).

      Supprimer
    2. Votre vision pessimiste est assez étonnante... pour dire le moins.

      Poutine peut, en théorie, mobiliser, mais la constitution ne le lui permet pas. Il pourrait la changer, mais ne l'a pas encore fait. D'autre facteurs sont à prendre en compte:
      - quelle est la volonté réelle, hors ce qu'en dit la propagande, des jeunes Russes à aller se faire trouer la peau en Ukraine? Visiblement, les volontaires ne se bousculent pas au portillon. La popularité et le régime de Poutine risqueraient d'en souffrir, l'unité de façade des Russes, jusqu'à présent peu remise en cause parce que le pékin moyen est relativement peu touché et n'a pas de raison de se rebeller, serait compromise.
      - cette armée, il faut l'équiper. Et la Russie semble déjà avoir du mal à équiper ses soldats. Les supplétifs, qui doivent se contenter parfois d'armement datant de la SGM, comme les fusils Mosin Nagan, voire de la première comme des vénérables mitrailleuses Maxim, mais aussi les Russes. Il a fallu réactiver de nombreux canons et chars dépassés et, si l'on en croit les infos, des chars de seconde ligne retirés du service 10 ans auparavant, comme les T-62. Peut-être pourraient-ils obtenir le nombre, mais quelle serait l'efficacité d'une telle armée, là ou des professionnels n'arrivent que péniblement à avancer?

      Tout cela met beaucoup de "si" à ses possibilités de conquête.

      Votre mention des "pâtes et de l'huile de tournesol" plus chères que le caviar est risible. Jusqu'à présent, l'UE est exportatrice de céréales et l'huile de tournesol peut facilement être remplacée par d'autres huiles, comme le colza. Et, visiblement, tous les pays de l'UE ont décidé de jouer ensemble. Ne comptez pas trop, comme les Britanniques l'ont fait lors des négociations du Brexit, sur une fissuration entre états membres. Cela ne fait qu'un "si" à rajouter à la liste.

      Enfin, la Russie ne perdra pas: quelque soient les conditions d'un accord de paix avec l'Ukraine, la propagande le transformera en victoire totale. Même si la Russie part la queue entre les jambes, la simple levée progressive des sanctions, une promesse des Ukrainiens de rester neutres seront présentées comme si les buts de guerre étaient atteints. Encore une fois, si on excepte une minorité de gens qui sont contre cette guerre, la grande majorité est soit pour, soit indifférente. Parce que seules des troupes de métier sont engagées, que cela ne touche que peu la population, habituée aux privations. Que ce dernier groupe bascule dans les "contre", et c'est tout l'édifice qui tremble.

      Donc, si Poutine change la constitution puis mobilise, si les Russes acceptent de se battre, si les troupes se montrent à la hauteur, si l'UE se divise, si les Ukrainiens ne peuvent résister, Poutine a une chance de ne pas perdre.

      Personnellement, je trouve que ça fait beaucoup de "si", mais bon, l'avenir nous dira qui avait tort ou raison.

      Supprimer
    3. Un peu de mansuétude pour tous ceux, et ils sont nombreux, qui sont trahis par leur correcteur d'orthographe automatique..!
      Que ceux qui ne se sont jamais fait piégé nous jette le premier Bescherelle.

      Supprimer
    4. Un peu de mansuétude envers tous ceux qui se font piéger par leur correcteur d'orthographe !!

      Supprimer
    5. Pour comprendre, il faut déjà dire que la Russie n'est pas en guerre. Il s'agit d'une "opération spéciale". Il y a plusieurs raisons à cela, mais l'une peut paraître relativement étrange, mais elle n'est pas neutre: la Russie n'a pas le droit de déclarer la guerre, sauf dans le cadre d'une guerre défensive (elle doit réagir à une aggression, comprendre une invasion de son territoire). Donc, juridiquement, Poutine ne pouvait pas déclarer la guerre, ni demander à la Douma de l'autoriser à le faire. Or, depuis l'époque sociétique, les Russes sont très formalistes.
      Poutine aurait probablement pu contourner le problème, mais comme il pensait que l'Ukraine s'effondrerait en quelques jours, il n'a pas cru avoir besoin de lui déclarer la guerre. Et maintenant, c'est un peu tard.
      En conséquence, la Russie n'étant pas en guerre, elle ne peut pas vraiment déclarer une mobilisation générale. Juridiquement, cela poserait problème, et surtout il y aurait une incompréhension à peu près totale de la population Russe. Pourquoi déclarer la mobilisation générale pour une simple "opération spéciale"? La mobilisation générale n'a plus été déclarée depuis la 2ème GM, ni pour l'Afghanistan, ni pour la Tchétchénie.
      On arrive ici au problème politique: déclarer la mobilisation générale, ce serait reconnaître l'échec de l'opération spéciale". Ce qui poserait un gros problème au pouvoir russe, puisqu'il se prétend infaillible. Cela sémerait le doute, et ouvrirait la porte à un changement politique (au moins de "tête d'affiche"). Sans compter les réticences des Russes, de ceux qui voudront y échapper, comme de leurs familles. D'autant que les bruits commencent à circuler, et beaucoup de ceux qui pourraient être concernés savent que cela ne se passe pas bien en Ukraine, et qu'ils risqueraient leur peau à y aller (ce n'est pas neutre que des bureaux de recrutement soient incendiés).
      La mobilisation générale a d'autres conséquences, notamment économiques. L'économie Russe va connaître une forte récession cette année, et elle ne pourrait qu'empirer avec une mobilisation générale, où les hommes qui seront envoyés sur le front quitteront leurs postes de travail. L'économie russe serait totalement désorganisée.
      Par ailleurs, les troupes russes ont d'énormes problèmes de logistique. Un exemple évoqué plus haut concerne le ravitaillement. Certains en sont réduits à capturer et à manger des chiens. Cela avec quelques dizaines de milliers de soldats sur le terrain. Imaginer que les troupes se comptent en millions, les problèmes de logistiques en seraient démultipliés. Donc, avec une efficacité encore réduite. Un analyste du FSB a fait fuiter un de ses rapports au début du conflit. Il y est expliqué que cette opération militaire n'avait aucune chance de succès, notamment car les effectifs mobilisés étaient bien trop faibles (il aurait fallu plus du double pour avoir une chance), et que compte tenu des problèmes logistique de l'armée russe, envoyer encore plus de troupes n'améliorerait pas les choses, (avec ou sans mobilisation générale), et que cela rendrait encore plus difficilement atteignables les objectifs militaires, car la logistique serait totalement dépassée. Cette analyse vient du FSB, donc de Russie.
      L'Ukraine n'a pas ces problèmes, car elle est aggressée, et voit son territoire occupé, et ses usines bombardées. Donc, la mobilisation générale est un passage obligé pour elle.
      Mais pour la Russie, si on peut imaginer une mobilisation partielle, dans certains territoires, il ne faut pas imaginer que cela solutionnera l'essentiel des problèmes. Les troupes levées seraient mal formées, et cela ne suffirait probablement pas à rééquilibrer les effectifs par rapport aux Ukrainiens.
      Donc, il y a de multiples raisons pour lesquelles la Russie ne mobilisera pas. D'abord politiques, car Poutine perdrait très probablement le pouvoir s'il annonçait une mobilisation générale (voire la vie), mais aussi économiques et militaires (d'un avis assez général, une mobilisation générale pourrait même fortement handicaper l'armée russe).

      Supprimer
    6. Je trouve votre résumé assez pertinent. Il me semble que la formation des mobilisés du côté russe s'il y avait mobilisation générale est justement sujet à caution comme l'a dit le Colonel Goya. Sans parler du matériel en réserve. De la coordination et de l'intégration des nouveaux arrivants.
      Alors que du côté ukrainien c'est déja la mobilisation générale et la formation est continue. Sans parler des entraînements aux armes occidentales.
      Une vraie boucherie

      Supprimer
    7. Ah, et alors que mon précédent commentaire semble en modération, un avis mieux informé que le mien : Kamil Galeev considère que les infrastructures de mobilisation générale en Russie n'existent plus depuis Serdyoukov (2012).

      https://twitter.com/kamilkazani/status/1532132644712062977

      Supprimer
    8. Question de pyramide des âges et de culture, les sont sont un peuple de vieux avec un démographie déclinante, le recrutement se fait surtout dans les basses classes et loin des métropoles. Il existe un service militaire en russie mais tout comme les armées de l'ancien régime les classes moyennes et bourgeoise font autrement.

      A priori l'âge d'incorporation a été plusieurs fois augmenté etc.
      Pour les Ukrainiens ils ont 40 millions oui mais ils défendent leur sol et ça change tout. Bref tout Ukrainien est potentiellement combattant et beaucoup sont volontaires pour le moment.

      Pour ce qui est de la marge possédée par Poutine elle n'est importante que chez les rêveurs hors sol. La russie Poutinienne ne fait rêver personne, l'europe centrale est un terrain d'affrontement depuis la nuit des temps et la russie pousse fort. Ce paramètre fait la coalition anti russe, on est entrain de revenir aux conditions de la guerre de Crimée c'est dire.

      De plus en déclenchant sa guerre Poutine a sûrement ouvert une boîte de Pandore à l'est, je ne serai pas surpris à terme de voir les revendications Chinoises sur la Sibérie et la partie Est du Baïkal ressortir d'ici quelques années. L'économie russe sortira ravagée du conflit, la confiance dans la russie et sa parole est morte, sa puissance militaire est définitivement ébranlée et les pertes en hommes et matériels sont tels que tout être doué de raison aurait arrêté les frais depuis longtemps. Les quelques territoires conquis sont condamnés économiquement, industries broyées, logements broyés population disparues ou vieille bref avec la russie il n´y a plus d'avenir à l'est de l'ukraine et je ne parle même pas des pollutions...

      La russie va surement chercher une fin des opérations mais comme le disait de Villars après Malplaquet " Si Dieu nous fait la grâce de perdre encore une pareille bataille, Votre Majesté peut compter que ses ennemis sont détruits"

      Supprimer
    9. "Bref; Poutine (ou son successeur) n'a pas perdu."

      Tout cela est bien évidemment entendu. Vous auriez même pu pousser le raisonnement jusqu'à "Bref ; Poutine (ou son successeur) ne peut pas perdre."
      Il vous suffisait de faire entrer dans le raisonnement toutes les joyeusetés thermonucléaires que les Russes brandissent. Ils en ont même fait bénir plusieurs.

      Au fond ce qui compte, du simple point de vue du raisonnable, c'est simplement qu'il ne gagne pas ;-)

      Supprimer
    10. Votre analyse est intéressante. Néanmoins concernant une mobilisation générale, les experts - dont le Colonel Goya - disent que ca ne sera pas si facile et pas forcément déterminant, du moins au début. En effet il faut qu'ils s'intègrent, se coordonnent avec les régiments déja engagés pour être efficace. Et cela prend du temps. Les armements aussi pourraient manquer
      Côté ukrainien, c'est déja la mobilisation générale. Ceux qui ne sont pas engagés sont en formation, y compris à l'étranger sur des armes occidentales qui vont continuer à affluer. Et notamment de l'artillerie.
      Nénmoins je suis d'accord avec vous, la boucherie risque de continuer, longtemps

      Supprimer
    11. Re: Folker, 3 juin 2022 à 14:26
      Exposé très instructif, grand merci.

      Supprimer
    12. Sans compter que depuis le début, Poutine et ses porte-paroles répètent invariablement que "l'opération militaire spéciale se déroule bien, et conformément au plan". Bon, tout est dit. Comment justifier une mobilisation générale dans ces conditions, sans avouer implicitement que le pouvoir ment à son peuple depuis des mois ?

      Supprimer
    13. @jiPé

      Merci pour l'astuce permettant de différencier l'infinitif du participe passé! C'est fou, c'est exactement la même règle qu'on nous demande d'utiliser pour l'épreuve de grammaire à l'agreg de lettres!

      Tout sarcasme mis à part, je ne crois pas non plus une mobilisation générale en Russie, même si malheureusement, la guerre risque de durer encore longtemps.

      Supprimer
    14. @Chaudard.
      Je pense qu'il fallait prendre l'image des "pâtes et de l'huile de tournesol vs caviar" pour ce qu'elle est : une simple métaphore pour évoquer l'augmentation drastique du coût de la vie en Europe de l'Ouest, ou la dégradation très nette de notre situation économique.
      Sur mon fil google, je suis tombé là-dessus :
      https://www.capital.fr/economie-politique/le-royaume-uni-et-la-france-sont-sur-le-point-de-basculer-en-recession-1437406
      Je ne sais pas quelle crédibilité / probabilité accorder à ces prévisions, mais force est d'admettre que la crise ukrainienne ne risque pas d'arranger les choses.
      Quid alors de la ferveur "pro-Ukraine" de l'opinion publique si le chômage repart très nettement à la hausse ? Non pas que cette opinion publique verra forcément une relation de cause à effet entre crise éco domestique et guerre en Ukraine (même si certains feront la relation), mais surtout elle aura alors d'autres problèmes beaucoup plus concrets et plus proches d'elle à gérer ("fins de mois vs fin du monde").
      Si les arguments que toi et d'autres développent concernant une éventuelle mobilisation générale me semblent plutôt pertinents, je trouve que les autres craintes exposées par @JiPé, certes pessimistes, ne sont pas hélas dénuées de tout fondement.

      Supprimer
    15. Votre raisonnement considère la Russie comme un tout homogène : un bloc de plus de 140 millions d'habitants. Or, c'est loin d'être le cas : la Fédération de Russie (le mot Fédération est important) compte plus de 80 subdivisions (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Sujet_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration_de_Russie), avec des religions différentes, une démographie très variable, etc. La règle est donc l'hétérogénéité, avec tout ce que cela suppose de subtiles équilibres. Qu'en serait-il avec un événement majeur comme une mobilisation générale ?

      Cette hétérogénéité, Vladolf en joue, puisque, comme certains intervenants ici l'ont rappelé, il envoie prioritairement au casse-pipes les jeunes des territoires du Sud et de Sibérie plutôt que ceux ayant la peau blanche et les cheveux blonds issus des oblasts de l'Ouest. Mais il sait aussi qu'il ne faut pas trop tirer sur la corde parce que la Chine lorgne sur la Sibérie depuis longtemps et de plus en plus (dans certaines agglomérations, les "Russes" ne représentent plus que 10% de la population, le reste est asiatique et plus précisément chinois) et qu'au Sud, des craquements se font entendre, avec un fondamentalisme musulman qui gagne du terrain (notamment "grâce" à ses guerres en Tchéchénie).

      Les autres facteurs développés par les précédents intervenants (Herr Elle, Chef Chaudard, Volker...) sont également très importants. Nous sommes devant une situation extraordinairement complexe et bien malin serait celui qui pourrait dire si le château de cartes va s'effondrer; si oui, quelle carte va tomber la première et précipiter l'effondrement; et enfin ce qui ressortira de tout cela.

      En attendant, je pense aux soldats ukrainiens qui se battent et meurent là-bas, pour leur pays, leur Liberté, mais aussi un peu pour la nôtre (Za naszą i waszą wolność, disaient les résistants polonais pendant la 2e guerre mondiale).

      Supprimer
    16. Citation :
      Si demain Poutine décrète la mobilisation générale (et on ne voit pas qui l'en empêcherait) il n'aura pas de mal à alimenter le champ de bataille en chair fraîche.
      .../...
      En fait, tout va dépendre de la détermination de Poutine, et cette détermination on peut la juger implacable, connaissant le personnage."

      Alors, expliquez donc nous pourquoi il n'a pas décrété la mobilisation générale, si sa détermination est implacable ....
      Si l'armée russe est si puissante (potentiellement), pour quoi l'assaut de Kiev a-t-il abandonné, avec au passage une déculottée et la fourniture gratuite de matériels abandonnés en grande quantité aux Ukrainiens.
      J'insiste, expliquez nous comment il se fait que la réalité ne cadre pas avec vos prévisions .

      Citation :
      "Quand va arriver l'automne en Allemagne et qu'il va falloir sortir la p'tite laine pour compenser la baisse du chauffage et qu'on va tous payer les pâtes ou l'huile de tournesol (liste non exhaustive) plus cher que le caviar on va pouvoir vérifier la solidité de l'UE."

      Ca n'a jamais tué personne de mettre une petite laine pour compenser le froid. Il y a même eu il ya bien longtemps une publicité pour inciter les consommateurs à le faire.
      Payer les pâtes plus cher que le caviar, c'est bine mal connaitre la réalité alimentaire de la France et de l'Europe. La France est exportatrice de blé depuis longtemps, et l'huile de tournesol se remplace facilement par le l'huile de colza meilleure pour la santé.

      Citation :
      c'est que quelque part, "l'âge de pierre" , la Russie n'en n'est jamais vraiment sortie.
      Bref; Poutine (ou son successeur) n'a pas perdu.

      La Russie n'est jamais sortie de l'âge de pierre, mais elle va gagner. Affirmation péremptoire qui n'est guère crédible avec ses prémisses.

      Ne vous en déplaise, Poutine a déjà perdu et pas simplement la guerre qu'il voulait.
      Son industrie est en attrition faute de pièces et de composants. L'Europe dans un délai de deux à trois ans environ saura se passer de la plus grosse partie de ses hydrocarbures. Cela représente 40% de ses revenus.

      La croissance en baisse de 10% cette année et l'inflation à environ 20% vont toucher les russes dans leur pouvoir d'achat.
      Il est bien dommage que vous ne postiez que sous pseudo Anonyme, je me serais fait un plaisir de vous mettre la situation de la Russie sous le nez dans un an

      Supprimer
  19. "Les États-Unis envisagent de vendre des drones armés à l'Ukraine dans les prochains jours -sources"
    https://www.reuters.com/business/aerospace-defense/exclusive-us-plans-sell-armed-drones-ukraine-coming-days-sources-2022-06-01/

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  21. https://fb.watch/domfbp0WUq/
    Les russes ont trouvé des renforts pour le Donbass, les Ukrainiens vont trembler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 34 hommes. Ca ne va pas aller loin, quel que soit leur niveau.

      Supprimer
    2. Ouais, ben moi c'est bien la seule chose qui pourrait me convaincre de regarder un défilé militaire ! Et puis la valeur n'est pas indexé au respect de la mesure à 4/4.

      Supprimer
    3. L'amateur d'aéroplanes3 juin 2022 à 15:21

      Des commentaires suggère qu'ils s'agit d'angolais étudiant dans une école militaire russe, pas de volontaires pour le Front.

      Supprimer
    4. C'était ironique, les renforts. J'aime bien leur pas cadencé !

      Supprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  23. De gros soucis pour arriver jusqu'aux commentaires... en passant pas un compte google ... qui ne marche pas, j'en crée un autre et pas mieux... puis par un compte blogger qui par miracle n'exige plus un blog à créer... mais toujours pas d'accès aux commentaires par là non plus... donc je retente car là je suis reconnue comme ayant un compte blogger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amateur d'aéroplanes3 juin 2022 à 15:22

      Idem. Cela fait des semaines que mon compte n'est plus reconnu ici.

      Supprimer
  24. Le village de Trudoliubivka est actuellement sous bombardements russes, tous les habitants ont fui selon le Kherson Regional State Administration ( vers14h). On peut en déduire que les forces ukrainiennes sont arrivées jusque là après la prise de Davydiv Brid. Ce village est à quelques kms de Novovorontovska, sur les bords du Dniepr. Ce bourg est lui même à 3km du grand axe qui relie Nikopol à Kryvyi Rih.
    Par ailleurs, après Davydiv Brid, les ukrainiens ont pris Andriivka et Bilohirka en descendant le cours de l'Inhoulets. Cette rivière a donc été franchie en plusieurs points.
    La contre offensive ukrainienne dans la région de Kherson continue de progresser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement les Ukrainiens annoncent pousser sur presque toute la ligne de front. cela ressemble à un decrochage complet du dispositif Russe.
      Même avec que la moitié ou le tier de vrais, l’offensive serait toujours active.

      Supprimer
    2. Soldat Pithivier2 juin 2022 à 21:34

      Merci pour ces excellentes nouvelles !

      Supprimer
  25. "What The West (Still) Gets Wrong About Putin"
    https://thediplomaticworld.com/what-the-west-still-gets-wrong-about-putin/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soldat Pithivier2 juin 2022 à 21:32

      Article très intéressant : merci !

      Supprimer
    2. +1
      Il me semble quand même que la Chine devrait être rajoutée dans l'équation mentale de Poutine :
      - Peut être est il est jaloux :) que la Russie ne soit plus au centre des préoccupations des EU
      - Peut être pense t'il stratégie de bloc avec la Chine

      Supprimer
    3. Pour moi, cette vision est fausse. Le but initial de Poutine, mal renseigné sur la résistance de l'Ukraine était bien de prendre le contrôle de l'ensemble de l'Ukraine, en commençant par prendre Kiev, ou il espérait tuer ou faire prisonnier le président ukrainine.
      J'en veux pour preuve la tentative ratée de débarquement de parachutistes russes pour prendre l'aéroport de Kiev, puis l'afflux de moyens militaires vers Kiev, qui s'est transformé en déroute pour l'armée russe.
      Le seul moyen pour Poutine de faire avancer son armée, c'est de bombarder et détruire.
      La seule exception a été Kiev, puisque son objectif était de la prendre et non de la détruire.

      Supprimer
    4. Intéressant, mais je ne suis pas d'accord sur certains points. Notamment, le premier point. Je ne crois pas du tout que Poutine ne voulait pas récupérer l'Ukraine, sous une forme ou une autre. Et c'était son objectif premier. L'offensive sur Kiev en témoigne. Et il manque un aspect du problème: l'opinion qu'à Poutine de Zelensky. A ces yeux, Zelenski est totalement illégitime, pas parcequ'il est trop occidentalisé, mais car il est un acteur comique, un clown. C'est pour cela qu'un tête à tête entre les deux est impossible: Poutine ne peut pas accepter de discuter directement avec lui car ce serait reconnaître sa légitimité, et qu'un clown peut être élu président.
      Mais je suis assez d'accord avec l'idée que l'Occident se fourvoie en croyant qu'en cédant la Crimée et le Donbass, cela permettrait à Poutine d'accepter une paix (un cessez-le-feu certainement, car cela lui permettrait de souffler).
      Et je ne suis pas du tout convaincu que l'Ukraine (et les USA) a renoncé à l'OTAN. Bien au contraire. L'aggression russe a fortement renforcé l'"otanisation" de l'Ukraine et quasiment impossible un véto des membres de l'OTAN. A fortiori avec les adhésions de la Finlande et de la Suède (cités en exemple pour un statut de neutralité par la Russie).

      Supprimer
  26. "Virez le conseiller américain à la sécurité Jake Sullivan !"
    https://www.kyivpost.com/article/opinion/op-ed/fire-u-s-security-advisor-jake-sullivan.html#pll_switcher

    RépondreSupprimer
  27. "OPEC+ will increase the size of its oil-supply hikes by about 50%, bowing to months of pressure from major consumers including the US"
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-06-02/opec-to-discuss-bigger-oil-supply-increases-for-coming-months?srnd=premium-middle-east&utm_campaign=socialflow-organic&utm_source=twitter&utm_content=middleeast&utm_medium=social#xj4y7vzkg

    RépondreSupprimer
  28. "La ministre s'est voulue discrète sur les livraisons belges de matériel militaire à l'Ukraine. Elle dit suivre en cela les conseils donnés au sein de l'OTAN afin de ne pas compromettre la sécurité des opérations et ne pas alimenter l'escalade dans le conflit."
    https://www.dhnet.be/actu/belgique/la-defense-n-a-pu-recuperer-ses-anciens-obusiers-qui-semblent-bien-partis-vers-l-ukraine-62978ae0d8ad5865ff57f02a

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Максим
      @kms_d4k
      ·
      11m
      Received and using already German hand grenades DM51A2.

      Same principle as our grenades, but a bit more advanced. Can be either offensive or defensive - you can change, our old Soviet grenades can only be one way or another, can’t change.
      https://twitter.com/kms_d4k/status/1532453757845487646

      Le post est censé venir d'un militaire Ukrainien.

      Supprimer
  29. Voici les liens que je cherchais à envoyer ce matin (avant de m'emmêler dans les différents comptes et blogs à créer lol) - merci mon Colonel d'avoir réglé les paramètres des commentaires) :
    Sur ISW le 1er juin, 17 h 30 HE (soit ce matin à 0h30 en France)
    en anglais https://www.understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-june-1
    en français https://www-understandingwar-org.translate.goog/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-june-1?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr
    Sur MilitaryLand le 98e jour
    en anglais https://militaryland.net/ukraine/invasion-day-98-summary/
    en français : https://militaryland-net.translate.goog/ukraine/invasion-day-98-summary/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr

    RépondreSupprimer
  30. je regarde les reseaux sociaux des infos arrivent de l 'est disant que les Ukrainiens auraient encore
    pas mal de troupes planquées dans severodonetsk pour tendre un veritable traquenard aux russes ... ils contrattaqueraient en ce moment faisant pas mal de prisonniers... je sais pas quoi en penser entre propagande et realité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qu'on voyait était une conquête rapide de la ville, conquête qui s'est arrêtée brutalement à mi-chemin. Les hypothèses possibles sont nombreuses, mais des embuscades sont en effet possibles. On verra. Si ils contre-attaquent avec succès là ou les russes ont pourtant mis le paquet, ça sera un exploit retentissant.

      Un de plus, après Hostomel, Kyiv, Belgorod, et Kharkiv, entre autres. Mais dans un style différent. Mais comme vous le dites, ça demande confirmation. On a parfois eu, y compris de la part de sources pro-russes (qui voyaient une invasion Ukrainienne généralisée à Staryi Salty là ou il y avait juste une poignée de commandos qui avaient passé le pont), des exagérations des succès ukrainiens.

      Dur dur de trier l'information.

      Supprimer
    2. Pour sievierodonetsk, contre offensive confirmée (durable?)

      Supprimer
    3. Ils font peut-être ce qu'il faut, c'est à dire imbriquer les russes dans la ville pour les combattre à hauteur d'homme et leur enlever leur avantage aérien et d'artillerie. Cela augure également comment ça se passera le reste du conflit, Marioupol n'est pas une exception et quand les ukrainiens veulent tenir une zone, ils font l'effort et font très mal à ceux d'en face.

      Le monde pro-russe se met à rêver pour ne pas dire fantasmer de "chaudrons", ce terme les obsèdent car ils se refont le film de Debaltsev qui avait vu l'armée ukrainienne prise dans un piège, mais qui après coup et au vue de ce qu'on voit en Ukraine en ce moment, a été assez léger. C'est pour cela qu'on voit cette obsession de l'encerclement chez eux, ils veulent croire que l'armée ukrainienne va disparaitre dans un chaudron et donner la victoire à la Russie, sauf que sur le terrain, le volume de forces il est tellement différent de 2015 qu'ils ne comprennent pas que le conflit ne s'arrêtera pas ainsi.

      Supprimer
  31. A nouveau les commentaires me sont bloqués... désolée

    RépondreSupprimer
  32. les troupes UKR auraient tendu un vrai traquenard dans severodonetsk laissant les russes rentrer... planqués des contre attaques seraient en cours avec des grosses pertes du coté des envahisseurs... propagande ou realité ?

    RépondreSupprimer
  33. Tient certains articles montrent une armée ukrainienne très mal commandée dans le Donbass... Propagande? Ou funeste réalité du terrain

    RépondreSupprimer
  34. "L'Allemagne n'a pratiquement pas fourni d'armes à l'Ukraine au cours des neuf dernières semaines"

    Ici l'article original auquel personne n'aura accès je présume.
    https://www.welt.de/politik/ausland/plus239047105/Waffenlieferung-Trotz-Versprechungen-liefert-Berlin-seit-neun-Wochen-kaum-Waffen.html

    Mais je l'ai trouvé sur un site obscur en accès libre. Le site en question propose l'article en ... russe. Vous pourrez constater que les commentaires sont pour le moins gênants.
    https://bmpd.livejournal.com/4533254.html

    RépondreSupprimer
  35. un lien que je n'ai pas encore vu ici sur l'utilisation massive de l'artillerie par les russes.

    https://www.politico.com/news/2022/06/01/ukraine-war-russia-donbas-weapons-00036156

    RépondreSupprimer
  36. Les ukrainiens doivent couper les lignes d approvisionnement russes
    En menant dés attaques sur l arrière.
    La prise de villes peut être compensé si l artillerie détruit le ravitaillement.
    Des lanceurs multiples coordonnés par satellite doivent couper les lignes d approvisionnement.
    Avec une aviation d attaque les opérations seraient facilitées et limiter les pertes et rééquilibrer le surnombre

    RépondreSupprimer
  37. Merci à tous ceux qui ont répondu à mon papier.
    D'accord avec Herr Elle et Chef Chaudard sur la difficulté pour la R

    RépondreSupprimer
  38. Quelqu'un pourrait-il confirmer ou infirmer ? J'ai lu deux tweets différents sur la disparition du "boucher d'Alep", le général russe nommé par poutine voilà quelques semaines pour redresser la situation.
    Il ne serait plus apparu en public depuis deux semaines environ.
    Je ne trouve rien de probant sur le sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ anonyme 2 juin 22 a 23h40: un article du Blick se pose la même question. ://www.facebook.com/122941821049269/posts/8002772646399441/

      Supprimer
  39. Huffington Post a écrit :

    "Une visite, “peu importe quand”, implore Kiev. Au lendemain de la première visite en Ukraine de Catherine Colonna, nouvelle ministre des Affaires étrangères, le chef de la diplomatie ukrainienne s’impatiente de l’absence de visite officielle d’Emmanuel Macron."
    ici :
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/guerre-en-ukraine-macron-repond-a-kiev-qui-lui-demande-de-venir-avant-fin-juin_fr_62966833e4b090b53b7e5aad

    Pourtant, lorsque j'écoute l'enregistrement de la conf de presse (sur la mème page), j'ai le sentiment que Kouleba se contente de répondre à une question (posée pzr un journaliste français), sans s'impatienter ni implorer quoi que ce soit.

    J'ai remarqué plusieurs articles avec la même façon de présenter cette histoire, j'ai le sentiment que c'est "abusé", comme on dit maintenant...

    Ou est-ce moi qui ai mal compris quelque-chose ?

    RépondreSupprimer
  40. Merci à tous ceux qui ont répondu à mon papier.
    D'accord avec Herr Elle , Folker et Chef Chaudard qui analysent pertinemment la difficulté à effectuer une mobilisation générale pour la Russie . Mais je m'en tenais simplement à l'effet de masse comme ça été le cas dans la WW2. Là où les UK peuvent théoriquement remplacer une perte, les Russes peuvent (théoriquement) en remplacer trois.
    En ce qui concerne "Les pâtes et l'huile de tournesol plus chers que le caviar" (remarque risible ...semblerait-il) j'avoue faire un peu d'humour sauf qu'il n' y'a pas que la France et ses riches plaines de Beauce et de Brie qui est concernée, je pensais surtout aux pays dépendants en matière de céréales comme tous les pays arabes et africains. Et en vertu de la théorie des dominos quel effet auraient sur l'ordre international plusieurs révoltes de la faim.
    Quant à la conclusion de Chef Chaudard "l'avenir nous dira qui a tort ou raison" j'espère sincèrement que c'est vous qui aurez raison.
    Je finirai avec Vitalis et son "d'un point de vue raisonnable, c'est que Poutine ne gagne pas" D'accord avec vous mais est-ce possible pour les UK de reprendre ce qui malheureusement est en train de se stabiliser. Ne seront ils pas tentés de faire la part du feu et laisser aux Russes l'Est et le Sud du pays ? d'autant plus tentés, qu'à terme ils subiront la pression des occidentaux soucieux de siffler la fin de la partie dans la crainte de voir le conflit s'étendre à l'OTAN. Qui nous dit que en sous main, Russes et Américains ne sont pas en train de discuter sur ce scénario ?
    Parce que entre nous, qui a envie de mourir pour l'Ukraine ? (comme pour Dantzig à une autre époque)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ca m'étonnerait que les Ukrainiens l'accepte. Ca serait accepter la mort par étouffement

      Supprimer
    2. l'Afrique australe n'est pas concernée, elle a ses propres circuits alimentaires, avec des produits qu'on ne trouve pas ailleurs. Mais il y a en effet des pays Africains (centre et Nord) et asiatiques qui sont très dépendants des importations de nourriture. Entre l'Ukraine qui ne peut pas exporter ses produits, l'Inde qui a une sècheresse terrible, et limitera ses exportations au seul Bangladesh, et le Brésil qui vient de se prendre une vague de froid sans précédent qui fera très mal dans 6/9 mois, on est quand même pas bien.

      Pour la suite du conflit, tout dépend de ce que les ukrainiens vont pouvoir faire de l'artillerie russe. Si ils arrivent à la casser, alors une contre-attaque est possible - le reste de l'armée russe est déjà en lambeaux. Si ils n'y arrivent pas, la question de la contre-attaque ne sera pas posée.

      Supprimer
    3. Je vais expliquer ma remarque "Les pâtes et l'huile de tournesol plus chers que le caviar" (remarque risible ...semblerait-il) "

      Cet exemple m'a fait sourire, car c'est exactement le même qui est repris par les trolls africains sur YT et autres médias. Il est vrai que, vu de Bamako, l'augmentation des prix sur ces produits de base est une catastrophe et, comme ils ne connaissent pas notre mode de vie, ils en déduisent que nous serons autant impactés qu'eux et cherchent ainsi à nous faire peur. Mais, dans nos contrées riches, c'est carrément peu sensible. Nous paierons certains produits plus cher... mais nous gagnerons en PIB en exportant nos céréales un meilleur prix. La part de la nourriture dans le budget dans les pays de l'UE est relativement mineure, et même si certains pays y sont moins riches, comme la Roumanie, il sera toujours possible de prévoir des aides spécifiques.

      Je ne nie pas en revanche que cette crise ukrainienne va nous couter quelques points de croissance, mais c'est plutôt du côté industriel: la Russie était un marché pour les entreprises européennes (Renault a du se retirer de Lada, ce qui lui a couté cher, par exemple). Et le renchérissement des prix des énergies va nous impacter plus fortement encore. Mais, bon, c'est le prix de cette guerre. On aurait pu fermer les yeux, ne rien faire, laisser la Russie s'approprier l'Ukraine,mais personnellement, ça m'aurait mis mal à l'aise, et je ne suis pas le seul, je pense.

      Je ne vous accuse bien sur pas d'être un troll africain, c'est juste le fait que vous usiez de la même image qui m'a amusé. Ma remarque signifiait qu'elle était mal choisie.

      Concernant le chantage fait par Poutine contre les pays pauvres, les menaçant de ne pas pouvoir les fournir en céréales et en refusant d'autoriser les exportations ukrainiennes pour obtenir leur appui, sinon que la méthode est immorale (mais, bon, c'est Poutine...), c'est un vrai problème. L'UE a fait des propositions pour tenter de désamorcer, demandant à la Russie d'autoriser les exports ukrainiens depuis Odessa.

      Mais, je l'ai déjà dit et je le répète, c'est à ces pays qui seront touchés de trouver une solution. La cible de Poutine sont les USA et l'UE. Il n'acceptera rien venant d'eux, car il prendra toute initiative pour une faiblesse et tentera, au contraire, de l'exploiter. Tout ce que nous pourrons faire, c'est de soutenir les pays impactés dans leurs démarches et faire que la solution trouvée les satisfasse sans trop de conséquences pour nous.

      Macky Sall, le président de l'Union Africaine a d'ailleurs rencontré Poutine hier. C'est par l'intermédiaire de ces organisations, de l'ONU, que des solutions seront trouvées. Pas de l'UE ou des USA.

      Supprimer
  41. Il semble que les militaires russes ne soient pas si enthousiastes que ça d'aller au front....https://www.20min.ch/fr/story/des-desertions-passees-sous-silence-par-le-pouvoir-russe-237990356330

    RépondreSupprimer
  42. https://fb.watch/dpl_nzjJji/
    Ceci pour relativiser les sondages avec 80 % d'approbation pour poutine (c'est en russe).
    C'est un sondage dans la rue, où on demande aux gens jusqu'où ils seraient prêts pour la patrie. Ensuite on leur demande leur coordonnées, ou numéro de téléphone ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais plus où, mais j'ai vu une vidéo d'une russe expliquer qu'il ne faut pas croire ces sondages avec 80% de soutiens à Poutine, cela pour une bonne raison: la plupart des gens ne donnent pas leur opition, par peur ou par réflexe (causé par la peur). Généralement, les réponses sont: je ne sais pas, je ne fais pas de politique.... Donc, seuls ceux qui sont convaincus par la propagande répondent, ce qui permete d'obtenir un niveau d'approbation élevé.
      Pour autant, si beaucoup de Russes jeunes et urbains, ne soutiennent pas cette guerre, les vieux ruraux sont convaincus de sa nécessité. Et c'est les électeurs de Poutine.

      Supprimer
  43. Ma réponse collective à tous ceux qui ont répondu en m’insultant aux trois de mes posts (pour mettre tout le monde d’accord.)
    Vous qui vous prenez pour des supers Héros derrière votre écran et manipulant votre clavier tel une console de jeu vidéo.
    Combien êtes vous à avoir œuvré sur un théâtre d’opération, combien êtes vous à avoir été témoin (parfois forcé) ,de voir vos alliés (Américain ou autres s) commettre certaines exactions, et lorsque vous en faites part à l’échelon supérieur, vous entre dire : « cela ne nous regarde pas, ce n’est pas nos affaire » ?
    En lisant vos commentaires j’ai cru comprendre que l’un était « prof » l’autre dirigeant de petite entreprise, peut-être d’anciens militaires (sans en connaître les unités.
    Gus, je vous croyais plus sensé, vous ayant répondu en me présentant partiellement sur un post précédant.
    En résumé : trente ans au service de la nation, dans une unité non conventionnelle ou l’on « travaillait » seul ou en petite équipe, alors je n’ai pas de leçon à recevoir de qui que se soit. !!
    Lorsque vous aurez accompli ne serait-ce que le dixième de mon boulot, vous pourrez l’ouvrir.
    Non je ne suis pas un troll Poutinien, non je ne suis pas insensible à la détresse des Ukrainiens. Je compatis pour les Ukrainiens, je suis simplement en colère contre les américains, partout où ils passent ils laissent le cahot. Je sais les russes ce n’est pas mieux
    Intermittent1 juin 2022 à 23:43
    Comparer les seuls morts ukrainiens en rapport aux morts générés par les USA est une escroquerie intellectuelle
    Intermittent, vous n’êtes pas sans savoir que les morts civils innocents générés par les USA avaient aussi des familles, des mères, des pères, des enfants, et que eux aussi étaient des victimes civiles
    Anonyme1 juin 2022 à 22:46
    Zut 15 ans de taule pour avoir dit guerre ! A ce propos ;, c’est marrant comme les média UN en démocratie dénoncent ces affaires. On ne voit pas beaucoup
    Cà en Russie. Comme quoi une presse libre nourrie le troll
    Ma réponse troll anonyme 1 juin

    Presse libre, merci aux lanceurs d’alertes
    . Allez dire cela à : Edward Snowden, à Chelsea Manning. Pouvez vous me dire à combien va être condamné Julian Assange lorsqu’il va être expulsé vers les Etats-Unis par les Britanniques ???
    On ne vous a pas beaucoup entendu prendre leurs défenses !!!!

    Anonyme2 juin 2022 à 00:01
    A votre réponse à @Lapine féroce :
    Ma réponse :
    Pour ma part je pense que c’est vous qui étalez un « ramassis de merde » et qui êtes un abrutis qui s'imagine... je ne sais pas quoi en fait... C’est vous qui foutez la merde faute d'argument à avancer. ……
    Anonyme2 juin 2022 à 00:39
    Votre berceuse du Trol Russe !!!
    Sachez que je prends cela pour une insulte personnelle à la mémoire des parents de ma mère qui sont morts en déportation pour fait de résistance.
    Vous n’êtes qu’un m..de, un résidu de la colère des dieux .
    BENOIT C1 juin 2022 à 23:49
    Toujours les mêmes arguments absurdes. Je vous ferai remarquer que cette guerre vis les Ukrainiens et non les Américains, votre fixette habituelle vous le fait perdre de vue.
    Ma réponse : vous ferez mieux de parler de votre fixette, n’avez-vous jamais entendu parler de guerre par procuration ??? Les US font une guerre par procuration en se servant de l’Europe.
    Cela donc ne vous a jamais traversé l’esprit, nous nous sommes à côté eux ils sont de l’autre côté de l’Atlantique
    Donc je suis pour une armée Européenne après avoir foutu l’OTAN hors de nos frontières Comme quoi DE GAULE avait raison
    Bon j’arrête là en attendant vos prochaines insultes qui vous permettront de vous défouler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca y est, l'argument d'autorite est sorti : t'es pas un ancien militaire, donc tu te tais.
      Tout ca enrobe d'insultes primaires. Ca sent l'intellectuel incapable d'argumenter de maniere civilisee.

      Supprimer
    2. Passons outre le fait que vous etres incapable de discuter sans insulter, que votre reponse est illisible et que votre argument que seul un militaire peut s'exprimer sur ce sujet (bravo, il n'y a ni le fond, ni la forme). Comme l'Europe de la defense n'existe pas, nous devons baisser notre froc et laisser faire Poutine sous pretexte que l'OTAN sont les seuls a pouvoir faire quelque chose mais qu'ils sont le mal ?

      Supprimer
    3. Vu d’Ukraine, on se fiche pas mal de savoir pourquoi les USA nous aide. Ils font une guerre par procuration, et alors ? L’URSS a fait la même chose au Vietnam, en Corée du Nord. L’Ukraine a demandé des armes et encore des armes, ils en fournissent. Leur but est de réduire la puissance russe, cela tombe bien, cela nous convient.
      Que les Américains ont fait des saloperies dans les autres guerres ? Nous avons la guerre d’Algérie, les troupes indigènes en Allemagne n’ont pas été exemplaires … et on peut ajouter la glorieuse opération du Raimbow Warrior.
      Que proposez-vous pour aider l’Ukraine à vaincre la russie ?
      Virer l’Otan et la remplacer par une armée européenne qui n’existe pas ? L’Europe a du mal à s’entendre sur des sanctions, alors faire une armée ! Il faut rester réaliste.
      Même si cela ne vous plaît pas, l’Otan est le seul parapluie efficace.
      Et insulter tout le monde, cela n'aide pas à avoir un dialogue constructif.

      Supprimer
    4. L'OTAN, d'une manière générale, fait en effet une guerre par procuration à la Russie. Lavrov l'a dit, et sur ce point au moins, il n'a pas raconté de conneries. Quand un pays est en guerre, qu'on le soutient économiquement, qu'on lui fournit des armes, et qu' on met son ennemi sous blocus (même partiel), on fait une guerre par procuration. Certains pays hors OTAN, Suède et Finlande en tête, sont de la partie aussi.

      Mais l'OTAN n'a pas voulu cette guerre, Elle a fait pas mal pour essayer de l'éviter. trois jours avant l'attaque, Macron étant encore en train de parler à Poutine, et pas pour le provoquer. Biden a fait tout un numéro de claquettes pour dire "les Russes vont attaquer, il faut les arrêter", et semble avoir demander aux chinois de faire jouer leur influence pour empêcher l'attaque. Les Chinois sont restés neutres, là comme par la suite.

      Et le truc que vous n'avez pas saisi, c'est que nous sommes menacés. Directement et indirectement. Un des aspects du conflit, c'est que la Russie revendique sa liberté d'agir de Vladivostok à Lisbonne (Medvedev). Ca, c'est la menace directe. La menace indirecte, c'est que si l'Ukraine tombe, la Russie aura une portion assez importante du marché mondial du grain pour dicter ses prix. A la hausse, évidemment, pour compenser ses pertes de revenus gaziers et pétroliers. Ce qui poussera toujours plus de miséreux, par dizaines de millions, affamés, à aller chercher leur chance en occident, occident qui peine déjà à digérer les dernières vagues d'immigration.

      C'est pour ça que Macron et quelques autres cherchent absolument à permettre le trafic maritime jusqu'à Odessa. Ils veulent permettre au grain ukrainien de sortir, pour éviter des émeutes de la faim ici ou là qui retomberaient, à terme, sur la gueule de l'occident. Donc l'intérêt de la France, entre autres, c'est une victoire ukrainienne (ou au moins un match nul, avec retour aux frontières du 23 février)

      Bizarrement, aucun réfugié n'est intéressé pour partir vivre en Russie. Pourtant, Poutine adorerait en récupérer, il a désespérément besoin de main d'œuvre. Lui. Mais personne ne veut bosser pour lui. Hasard?

      Supprimer
    5. Anonyme 3 juin a 11h 18
      Regarde d' ou vient les insutes primaires, je ne fais qu'y repondre, ton incapacité de réponse est désolante, aucun argument fiable, le néant

      Supprimer
    6. Les USA défendent leurs intérêts stratégiques en fournissant une aide militaire à l'Ukraine. Et l'UE aussi. Vu votre positionnement idéologique, je comprends que ça vous déplaise.
      Y n'empêche que ce sont bien les Ukrainiens qui meurent tous les jours pour défendre leur pays, pas les américains.
      Votre façon de renvoyer dos à dos américains et russes pour faire valoir que l'un ne vaut pas mieux que l'autre est idiote car ce sont les UKRAINIENS et non les AMERICAINS qui combattent.
      Et je le redis, ça vous échappe totalement !
      Par ailleurs, qui a déclenché ce conflit ? La Russie. Personne n'a forcé les russes à envahir l'Ukraine.

      Votre passé militaire ne vous donne aucune espèce d'expertise particulière car vous vous avancez sur des sujets géopolitiques et non techniques.
      En revanche, l'on voit clairement poindre chez vous des ressentiments forts dus à votre passé militaire.

      Manifestement, vous prenez position pour la Russie par opposition aux américains.
      Mais c'est bien les ukrainiens qui sont concernés au premier chef, pas les américains.





      Supprimer
    7. ma curiosité me pousse à demander, cher anonyme:
      ok, vous êtes un anonyme, mais lequel?
      la signature étant ce luxe qui permet, par identification, de parfois voir des nuances dans un raisonnement avant d'en discuter plus ou moins frontalement.
      ainsi, si vous avez prix dans trois de vos posts, de votre côté d'où vous vous identifiez effectivement, ça ressemble à une attaque concertée.
      vu du côté des lecteurs, ça aurait aussi bien pu être trois anonymes différents, et ne revêtait pas ce caractère d'acharnement avant que vous le dénonciez.

      sinon je concède que mes expériences se limitent su combat se limitent à la lecture de Sun tzu, en le résumant aussi abusivement qu'abruptement par "le meilleur général est celui qui vainc l'ennemi sans livrer bataille".

      bien à vous

      lademilune

      Supprimer
    8. @Alain H3 juin 2022 à 12:04. Je suis d'accord avec vous, la raison pour laquelle les USA aident n'a pas d'importance. On se doute bien qu'ils y trouvent leurs intérêts. La question est de savoir si les Ukrainiens sont prêts à payer les USA pour espérer récupérer leurs terres. C'est un peu comme si on est "volé" et qu'on demande l'aide d'un avocat. On sait qu'il va nous coûter mais on espère juste qu'il va nous permettre de récupérer plus.

      Par contre quand vous écrivez que "’URSS a fait la même chose au Vietnam", je voudrais apporter une petite nuance. Les accords de Genève ont entrainé la scission du Vietnam de 2 états. Le Nord a ensuite attaqué le Sud, ne respectant pas leur signature. L'URSS avait aidé les agresseurs alors que les USA aident les Ukrainiens qui sont les victimes.
      Dans ces 2 cas, un avocat a aidé la victime et l'autre a aidé l'agresseur. La Russie/Les USA (et d'autres) sont comme des avocats, défendant un jour l'un un jour l'autre, intéressés que par leur rémunération.
      Par contre, on ne fait appel à un avocat que par nécessité absolue parce qu'on sait que seul, on n'y arriverait pas.

      Supprimer
    9. Bonjour "Anonyme 3 juin 2022 à 10:27"
      (l'ancien militaire à 30 ans de carrière pour être précis), je vous invite à adopter un pseudo.
      Le suivi de votre discours en sera plus simple. Car la rédaction de commentaires à charge sous couvert d'anonymat ne fait que renforcer la véhémence qui vous est adressée.

      Véhémence que pour ma part je trouve exagérée, et je comprends votre frustration. Car peut être, je ne peux en juger, êtes vous une personne sincère qui se documente en parallèle de son expérience de terrain. Et se trouve sincèrement choquée, atterrée, par l'état du monde et de la géopolitique.
      Des lors si l'expression de votre point de vu, n'a pas pour vocation de nuire, mais de confronter votre lecture de la situation, vous ne méritez pas tel tir de barrage.
      Comme un autre commentateur la récemment écrit la stigmatisation systématique en qualité de "troll" de toute personne n'étant pas sur la ligne pro-Ukrainienne, qui est légitimement dominante ici, est parfois contre productive et exagérée. Et surtout elle coupe court à la possibilité de faire évoluer les différents protagonistes, ce qui est totalement contre productif.
      Car il y a ici de fort bons intervenants Chaudard, Folker, MGM etc ... Capables de produire des contres argumentaires, riches et sourcées, susceptibles de faire évoluer bon nombre d'entre nous.

      Après soyons clairs, il faut à tous actuellement développer cette capacité à avoir une analyse des enjeux autour de cette guerre, par priorité et réalisme, et du mieux possible objective.
      Soutenir le régime de poutine et le nationalisme identitaire russe, aujourd'hui n'est plus tolérable. Quand bien même les Américains sont à eux seuls une belle catastrophe, largement critiquable. Et qu'avoir la volonté d'une distance à leur égard est louable et réaliste.
      La guerre d'anéantissement d'un état nation et de la culture Ukrainienne, que mène poutine. Le totalitarisme, la xénophobie, le racisme, l'endoctrinement, le révisionnisme, l'homophobie, le sexisme, la domination masculine, l'extrême perversion (viols, tortures, exécutions..) sont autant d'abjections véhiculées et couvertes par l'idéologie dominante au kremlin.
      Qui doivent de facto créer une unité chez nous, au moins momentanée, visant à définitivement abattre ce fléau mortifère comme priorité absolue.
      Et entendez moi bien, je ne vise pas le peuple russe, je vise le régime mécréant qui "gouverne" ce pays.
      Si vous ne comprenez pas ça, c'est que vous n'avez pas suffisamment étudiez votre sujet, ce qui est courant aujourd'hui en France. Sinon vous êtes de mauvaise foi.
      Car vouloir ne pas choisir aujourd'hui entre les USA et poutine, c'est ne pas choisir entre un moindre mal et l'enfer. C'est frustrant mais ainsi va l'espèce humaine.

      Supprimer
    10. Si ce n'est relativiser les crimes de guerre commis par les Russes, je ne vois pas l'objectif que vous poursuivez en dénonçant les crimes des américains.
      Les crimes de guerre américains ne sont pas le sujet de l'article.
      Quant à la qualification de "guerre par procuration", je trouve que cette expression est trompeuse.
      Elle laisse à croire que les américains ordonneraient aux ukrainiens de combattre dans un conflit préparé par les USA.
      C'est proprement faux.
      Premièrement car ce sont les russes qui ont déclenché cette guerre.
      Secondement car la diplomatie européenne et américaine a essayé d'empêcher ce conflit avant qu'il ne soit déclenché.
      Troisièmement, car les ukrainiens sont beaucoup plus enclins à la poursuite du combat pour pousser les Russes dehors que ne sont les occidentaux.

      Supprimer
    11. Justifier le massacre d'enfants et civils ukrainiens sous prétexte que les américains se sont très mal conduits en Irak il y a 20 ans... Franchement ?!? J'ai du mal à comprendre par quelles contorsions de l'esprit on peut en arriver là...

      Supprimer
    12. Anonyme3 juin 2022 à 10:27

      ''trente ans au service de la nation, dans une unité non conventionnelle ou l’on « travaillait » seul ou en petite équipe, alors je n’ai pas de leçon à recevoir de qui que se soit. !!''

      Eh bien s'ils sont tous du même acabit, on est pas sorti de l'auberge ! c'est quoi votre surnom ''Bob d'Auckland'' ?

      Un anonyme qui est depuis 15 ans (je sais par rapport à vos 30 ans au service de la nation c'est un peu jeune) sur zone de guerre à soigner les blessés : dernier conflit en date la Syrie, et plus précisément Mossoul. Mais rassurez-vous, grâce à la Russie je ne suis pas prêt d'être sans travail, je dirais presque que Moscou est en passe d'être mon principal ''employeur''.

      Mon grand-père paternel a été décoré de la Sylver Star à Berlin après avoir reçu l'Etoile Rouge des mains de Staline.
      Mon grand-père maternel était un compagnon de la Libération.

      Supprimer
    13. Anonyme3 juin 2022 à 10:27

      Pour vous détendre après 30 ans au service de la Nation, pourquoi ne pas vous abonner, si ce n'est déjà fait, au magazine de l’Armée de Terre et profiter de son offre d'envoyer chaque mois une pièce pour monter son propre char Leclerc ?

      https://www.caporalstrategique.fr/2022/06/01/le-magazine-de-larmee-de-terre-envoie-desormais-chaque-mois-une-piece-pour-monter-son-propre-char-leclerc/

      L'activité manuelle libère l'esprit vous savez.

      Supprimer
    14. @l'anonyme militaire aux trente ans de carrière derrière lui.

      Je maintiens ce que j'ai dit sur un autre fil: je ne pense pas que vous soyez un troll et vous avez évidemment comme chacun d'entre nous le droit d'exprimer votre opinion sur le conflit en cours. J'irais même jusqu'à dire que je partage dans une certaine mesure votre aversion sur la manière dont les américains se sont comportés en Irak ou ailleurs. Mais si je n'ai aucune expérience militaire, j'ai en revanche quelques connaissances dans le domaine de la rhétorique et de l'argumentation. Je ne peux que répéter ce que je vous ai déjà dit plusieurs fois (ainsi que d'autres participants ici) : le monstrueux crime commis par Pierre ne rend pas moins horrible ou plus justifiable celui perpétré par Paul. Il s'agit d'un faux raisonnement nommé "sophisme de la double faute" qui vise à légitimer l'injustifiable en alléguant que "c'est pareil ailleurs" (voire pire). Je crois que les motivations des américains vis-à-vis de l'Ukraine sont loin d'être entièrement nobles ou purement altruistes et que quelque part, ils jubilent de voir leur vieil ennemi s'enliser dans le bourbier d'une guerre qu'ils peuvent regarder de loin en s'appuyant confortablement sur la bravoure de l'armée ukrainienne. Mais en attendant, c'est surtout grâce à eux que l'Ukraine continue d'exister en tant que pays et ils sont encore son meilleur soutien. Je ne vais pas revenir sur tous les arguments énoncés par les autres intervenants ; je soulignerai simplement que c'est la Russie qui a envahi l'Ukraine et qu'elle est maintenant une menace ostensible pour toute l'Europe. Or, les américains sont nos alliés pour nous défendre contre cette menace. Ce n'est peut-être pas idéal, mais il n'y a rien d'autre.

      Cordialement,

      Supprimer
    15. Contrairement à ce que vous écrivez, je ne vois aucun commentateur de vos posts, se prendre pour "un super-héros".
      D'ailleurs, ne serait ce pas vous qui vous prenez pour un "super héros" en affichant vos "trente ans de services" que vous ne pouvez pas prouver puis que vous postez de manière anonyme.
      Cet argument d'autorité ne vaut donc rien.
      Je ne vois d'ailleurs pas si votre profil est vrai, en quoi cela donnerait plus de poids à vos arguments qui sont souvent dénués de consistance et de cohérence, comme l'est d'ailleurs également votre dernière réponse.

      Supprimer
    16. Un peu de calme mon ami

      Supprimer
  44. On voit toujours pas ce que vient faire ce listing idiot de conneries faites par les américains dans un contexte où ça n'a rien à voir.
    Pas plus qu'il n'y a "d'arguments", ni dans ce message, ni les précédents.

    RépondreSupprimer
  45. Merci Colonel pour ces comptes rendus toujours précis. Depuis quelques semaines les commentaires se sont passablement dégradés hélas.
    C'est certainement la rançon du succès comme on dit....
    Seul le départ de l'aliéné du Kremlin pourrait faire évoluer la situation rapidement, sinon il va falloir être très patient.....


    RépondreSupprimer
  46. Lisez vos commentaires et voyez qui est en manque d'argument et qui sont les diffuseurs d' inslutes primaires, je ne fait qu'y repondre

    RépondreSupprimer
  47. "Une recommandation de Desk-Russie :
    Dictionnaire des idées reçues poutinophiles
    39 entrées caustiques — pour l’instant, de « Abandon » à « Morale » — publiées sur Twitter sous le pseudonyme Gaston Crémieux . Un pur plaisir !"
    https://threadreaderapp.com/thread/1513927648317259789?fbclid=IwAR1ZkdhzGhfgp1gYPf4PWRkA1Q21PfT1fvx1IqMcYD46dgKmE5BeBRm-3oo&utm_campaign=Desk%20Russie&utm_medium=email&utm_source=Revue%20newsletter

    RépondreSupprimer
  48. De l'agitprop antifasciste : les mômes de 3 ans prêts à se battre pour tonton Vova...

    https://mobile.twitter.com/yarotrof/status/1532392137182130177

    RépondreSupprimer
  49. Pour participer à la discussion autour du post de "anonyme 12h09", qui se présente comme un ancien des commandos type COS ou quelque chose qui y ressemble, quelques remarques :
    -la violence des propos tenus de part et d'autre (ceux qui critiquent son intervention et les réponses en retour) ne me semble pas faire avancer le débat
    -sa colère exprimée à l'encontre des américains, nourries de ses expériences sur le terrain affirme-t-il, mérite qu'on s'y attarde ("les Américains laissent le chaos partout où ils se déplacent") .
    "Herr elle" écrit que l'Otan n'a pas voulu cette guerre. Ce n'est littéralement pas faux. Mais je maintiens que les Américains n'ont rien fait pour faire baisser la tension et l'éviter. J'avais déjà exprimé cette opinion au début du conflit en reprenant les compte-rendu des déclarations de la Maison Blanche, notamment des entretiens Biden/Poutine au début du mois de décembre 2021. Le Président américain avait ostensiblement et officiellement refusé de donner des garanties que l'Ukraine ne rentrerait pas dans l'OTAN (ce que pourtant français et allemands avaient fait en 2008 en repoussant aux calendes grecques l'examen de cette hypothèse) arguant que l'Ukraine était un pays souverain. Certes. Mais c'est le type de constat qu'une diplomatie bien comprise sait parfaitement contourner... Le Président Macron, cité par le Monde du 9 février disait rentrant de sa tournée en Russie et en Ukraine : " La question nous est posé de savoir si avec ces pays, l'ambiguïté ne nous est pas défavorable ".
    On connaît la suite...
    Les américains ont clairement choisi l'affrontement . " Par procuration " comme l'écrit justement Herr Elle dans son dernier post. Et c'est d'autant moins contestable que les services secrets américains étaient convaincu de la détermination de Poutine à attaquer dès l'été 2021. Aucune surprise, aucune naïveté à Washington.
    On peut donc débattre du bien fondé de la position américaine et de son positionnement par rapport à la Russie.
    Après 20 années de coups de forces de Poutine, repondant à 20 années de provocations américaines (en tous cas ressenties comme telles à Moscou) dans ce que le Kremlin considère comme sa zone d'influence non négociable (il faut revoir les images du Président Bush à Tbilissi le 10 mai 2005 devant 150000 géorgiens: "la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Géorgie doivent être respectées par tous les pays"), l'issue ne pouvait finalement pas être différente.
    Sans rentrer dans plus de détails que les spécialistes du Forum exposeront bien mieux, je pense que malheureusement, l'affrontement des deux superpuissances, avec ses errements (cf Obama et la Syrie et l'avantage qu'en à tiré Poutine), ses ratés ( en mai 1997 était signé entre Boris Eltsine et les 16 chefs d'Etat/gouvernement de l'OTAN l'"acte fondateur
    sur les relations ,la cooperation et la sécurité mutuelles entre l'OTAN et la Fédération de Russie. " ) était écrit. On peut vraisemblablement penser que la situation n'était pas "sauvable", et qu'à ce stade l'affrontement était inéluctable. Et qu'à ce stade, l'ensemble, en tous cas l'immense majorité, des intervenants de ce Forum (et j'en fait partie) préfèrent résolument se ranger derrière les Américains pour exprimer leur solidarité envers l'Ukraine odieusement agressée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces considerations ne pèsent pas lourd devant la volonté de ces peuples a disposer d'eux mêmes... Parcequ'en fait, c'est de cela qu'il s'agit. Les Ukrainiens se battent pour un idéal dont nous avons oublié la valeur. C'est leur droit et c'est notre devoir de les aider. Les idees de chasse gardée russe ou de glacis ou de sphère d'influence ne refletent que la parano des nationalistes russes, et ne doivent pas primer sur les hommes et les femmes qui ont clairement choisi leur voie. En faite cas, c'est renier nos valeurs, et c'est affaiblir le camp de la liberté. Alors oui, les US veulent diminuer un ennemi potentiel, maid n'oublio's oas que c'est aussi le notre.

      La seule chose que je leur reprocherait c'est d'attendre que les UK soient aubord de la ruptire pour enfin leur donner quelques armes et reequilibrer le rapport de force. En attendant, les soldats et les civils meurent...

      Supprimer
  50. J'ai pourtant le sentiment qu'il faut aussi entendre l'anonyme de 10h27. Oui, les américains n'ont pas que des succès à leur actif. Leur politique étrangère n'est pas qu'une suite de réussites: l'Afghanistan -avec l'excuse du 11 septembre - ou plus récemment l'Irak -avec aucune excuse- n'ont pas apporté que paix et sérénité sur la planète, pour ne parler que des exemples les plus récents. Il n'est pas inutile, ne serait ce que par principe, d'exercer notre droit d'inventaire sur la politique extérieure américaine. Pas parce qu'on est un troll russe, par pour remettre en cause leur leadership que l'on (la France et l'Europe dans le même sac) n'est pas capable de contester, mais parce qu'on partage -j'espère- les mêmes valeurs du monde libre. Et que l'on doit être attentif à ce que ces valeurs ne soient pas dévoyées pour de mauvaises raisons. Et que la liberté d'expression doit aussi faire partie des valeurs à défendre.

    RépondreSupprimer
  51. @ Herr Elle et Alain H: entièrement d'accord avec vos commentaires respectifs ci-dessus.
    L'OTAN, qui n'a pas choisi cette guerre, se retrouve devant un numéro d'equilibriste consistant à aider l'Ukraine, essayer de ne pas - trop - s'impliquer pour éviter que cela parte en ww3 (vu le cinglé en face) tout en ayant conscience qu'avec ledit cinglé, l'Europe risque, si rien n'est fait, de faire partie, à court ou moyen terme, des appétits russes. Dans les faits, comme l'a relevé Zekenski, l'OTAN ne fait rien. L'ennemi juré de Poutine, de facto, n'envoie pas d'armes et n'intervient pas. Au devant, cependant, se positionnent une série d'états membres de l'OTAN (ou pas) qui interviennent (mais pas en son nom), pays membres de l'UE (ou pas) qui s'investissent à des degrés divers, le tout doublé d'une association non pas militaire mais économique d'états,l 'UE qui livre des armes. Une nébuleuse sans contours bien définis dans la gradation des responsabilités qui doit aussi être un casse-tête pour Poutine: qui est le plus responsable dans tout ça ? Qui attaquer? Comment établir une palette de réactions adaptées allant de la Hongrie (Victor Orban à ménager) à Joe Biden (ennemi à abattre, cause de tous les maux) en sachant que toute intervention contre l'un pourra entraîner une réaction de tous, à des degrés divers et qu'il va être impossible d'attaquer tous les membres?

    RépondreSupprimer
  52. Ça vaut le détour...on croit que c'est une parodie. Mais en fait, non!
    https://twitter.com/CanadianUkrain1/status/1532746555253575683?t=bdAyZZhaOGdrVogYFyj8_A&s=19

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci @Mouxi: effectivement cela laisse rêveur tant les Ballets Russes et Balanchine sont loin : là aussi grandeurs et décadences russes

      Supprimer
    2. En même temps, il faut rester modeste. C'est peut être nous qui ne comprenons rien à l'art...

      Supprimer
  53. dumskaya.net
    3 juin, 19:26

    Les nazis russes s'apprêtent à reprendre l'offensive en direction de Slaviansk.

    Cela a été annoncé par l'état-major général des forces armées ukrainiennes.

    En particulier, l'ennemi y a concentré une force pouvant aller jusqu'à vingt groupes tactiques de bataillons.
    De plus, afin d'améliorer la situation tactique, l'ennemi a tenté d'avancer en direction de Barvenkovo ​​​​et de Svyatogorsk, mais en vain.

    Les combats de rue se poursuivent à Severodonetsk. Sous couvert de tirs d'artillerie, les Russes ont pris d'assaut les zones résidentielles de la partie orientale de la ville et, hélas, ont obtenu un succès partiel. Les combats dans la capitale temporaire de la région de Louhansk se poursuivent.

    L'ennemi a également pris des mesures actives en direction de Bakhmut, Soledar et Lisichansk. Il n'a pas réussi à percer la défense ukrainienne et s'est replié sur des positions précédemment occupées. Il a tenté de prendre le contrôle d'une section de la rive gauche de la rivière Seversky Donets et de créer les conditions pour la forcer avec les forces principales.

    Dans la direction sud de Buzh (régions de Nikolaev et Kherson), les envahisseurs se sont concentrés sur la défense, mais dans certaines régions, ils tentent de regagner les positions perdues à la suite de la contre-offensive ukrainienne.

    En outre, l'état-major note que dans le territoire temporairement occupé de la région de Donetsk, le commandement russe recrute des mercenaires parmi les résidents locaux pour former des groupes de sabotage et de reconnaissance qui opéreront plus tard derrière les troupes ukrainiennes. La priorité est donnée aux personnes qui parlent couramment l'ukrainien.

    RépondreSupprimer
  54. Armand DELALANDE3 juin 2022 à 19:15

    Bonsoir à tous.
    Intéressant ce qui se passe du côté de Severodonetsk qu'on croyait il y a peu tomber avant la fin de semaine.
    Les ukrainiens contre-attaquent depuis la zone industrielle apres s'être retirés des zones residentielles, aujourd'hui en ruines. Sans doute est il plus facile de combattre les russes en zone urbaine, forces qu'on a sans doute fortement obligé à pénétrer pour obtenir un effet politique et qui semblent en difficulté, également d'ailleurs sur l'est de la ville qu'ils ont abandonné.
    Alors que nos yeux sont rivés sur le front de Kherson, voici que ces drôles de guérileros nous réservent une nouvelle surprise.
    Cependant les pertes russes annoncées par Kiev n'étant pas massive, je pense à un épuisement et moral dans les chaussettes des brigades russes engagées.
    Voir également le joli dégommage de tanks russes à Marinka. Ils se déplacent comme s'ils attendaient de se faire détruire, comme s'ils ne savaient absolument pas quoi faire :
    https://www.youtube.com/watch?v=RtmtSJSh5sk

    RépondreSupprimer
  55. Armand DELALANDE3 juin 2022 à 19:17

    Il y a une modération sur les commentaires ?

    RépondreSupprimer
  56. en carte : https://www.youtube.com/watch?v=w5ytzuQaUOc

    RépondreSupprimer
  57. Oui apparemment les commentaires sont publiés avec un gros laps de temps. Après vérification.

    RépondreSupprimer
  58. Bonsoir a toutes et tous
    Je suis ce blog depuis le début pour y voir un peu plus clair d un point de vue militaire, sur cette invasion de l Ukraine par la russie.
    Michel goya est sur ce plan irréprochable d objectivité, de lucidité , et d humanité ( avis personnel revendiqué) .
    Ceci étant posé, cette guerre est insupportable, pour les ukrainiens, pour les civils et les militaires qui meurent, au même titre que toutes les guerres, dans quelque pays ou région du monde que ce soit.Ce blog était jusqu à peu de bonne tenue...il dérape depuis peu.Pour couper court à toute ambiguïté
    Je ne souhaite que la défaite de l agresseur .
    Mais je crois que l on arrive a 1 stade , où, plutôt que de s invectiver au sujet de " croyances" ou d ' opinions , absolument pas étayées ( c est le propre d 1 opinion ) nous manquons sans doute de réponses à quelques questions pour le moins troublantes.
    1: resituer le contexte est primordial.pour faire court : système économique basé sur le principe de croissance qui n a pas intégré que les ressources d enegie fossiles ne sont pas inepuisables/ dérèglement climatique qui en découle avec son lot de crises alimentaires, de révolutions arabes et de " crises migratoires"/ surpopulation mondiale en rapport d un potentiel de production "agricole hors énergies fossiles
    2: activisme des spéculateurs sur les marchés "des énergies fossiles et des aliments de base ( céréales, oléagineux..) liées à la reprise économique Postcovid et au dérèglement climatique
    3: invasion de l Ukraine, gros exportateur d aliments da base et producteur très significatif , de charbon et d acier ( particulièrement dans le Donbass ) par la Russie, également gros exportateur d aliments de bases et d d'énergies fossiles.
    4: une guerre qui s annonce sans fin...
    5: je vous invite tous à aller rechercher , sur vos sources internet( artetv par exemple ) comment ont évolué les PIB des pays impliqués dans les 1 ère et 2 ème guerre mondiale...
    6 : vous avez trouvé...alors vous avez compris qu une tension sur le marché l energie, de l alimentation de base , et que la vente d armement dépasse largement en terme économique les considérations morales ou ethiques ou relegieuses....
    Par contre , de ma fenêtre lozerienne , je ne sais pas identifier qui sont les " influenceurs " mais le couteau laguiole de mon grand-père "branchittou", bien ciblé devrait suffire à terminer cette guerre , rapidement.
    Bonnes recherches et par avance merci de votre retour

    RépondreSupprimer
  59. Bonsoir,
    sur ISW le 2 juin, 18 h 15 HE (soit 1h 15 ce matin en France).
    En anglais : https://www.understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-june-2
    En français : https://www-understandingwar-org.translate.goog/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-june-2?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr
    Les Conflits en cartes (français) du 3 mai : https://www.youtube.com/watch?v=w5ytzuQaUOc
    Vidéo de Denys Davidov (il y a 4 h) : https://www.youtube.com/watch?v=4oqhdnRiqSM (sur la contre-offensive de Severodonetsk surtout)
    HistoryLegend du 3 mai : https://www.youtube.com/watch?v=0RRdxyIYOjk (dure présentation de l'état des troupes ukrainiennes)
    Je vais être bloquée durant 3 jours dans une zone "grise", réseau en pointillés, je pourrai peut-être vous lire mais pas de recherches.

    RépondreSupprimer
  60. https://air-cosmos.com/article/augmentation-de-taille-pour-l-artillerie-ukrainienne-caesar-m270-himars-38102

    RépondreSupprimer
  61. @ Anonyme du 2 Juin à 20 h 54
    Je suis l’ancien de 30 ans de service et en lisant votre commentaire, c’est avec plaisir et respect que je me rends compte combien je vous dois vous les gars et les filles du service de Santé des Armées. Vous faites un boulot formidable avec abnégation au service des autres en tous lieux aussi bien sur le terrain que dans les hôpitaux Et si parfois vous ne pouvez effectuer votre tache au-delà du possible, ne prenez pas cela pour un échec, c’est le destin contre lequel on n’y peut rien.
    Si je vous parle ainsi c’est pour remercier ceux et celles qui se sont occupés de ma personne durant mon activité et je ne remercierait jamais assez cette infirmière militaire et ce chirurgien militaire de l’hôpital Bouffard de Djibouti ou j’ai eu l’honneur d’être soigné.
    Vous faites un travail formidable au service des autres. Merci
    Ceci dit vous dites avoir œuvré à Mossoul, c’est très bien. Mais vous pouvez remercier le Président Chirac et le 1° Ministre Devillepin de ne pas avoir eu à faire le même travail auprès des populations civiles de Falloujah en 2003 et 2004.
    En cet endroit précis, si je donne mille fois raisons aux Américains d’avoir (traités) leurs adversaires combattants tels qu’ils l’ont fait. [Sur ordres, le (service) avait eu à (régler) personnellement certains éléments de cet objectif, ce qui a été fait en partie]. Je donne mille fois tort à ces mêmes Américains en ce qui concerne certains de leurs comportements envers des populations civiles non combattantes. Cela ne peut être vu comme des dégâts collatéraux mais bien comme des crimes de guerre.
    En ce qui concerne vos grands parents vous pouvez le dire avec fierté et vous avez raison. Mes grands parents ont eu moins de chance, pour fait de résistance ils ont fini dans un four crématoire d’un camp de concentration. Deux des frères de ma mère qui en sont revenus sont décédés très peu de temps après leur retour tellement ils ont été abimés. Ce qu’il en reste c’est l’inscription du bulletin officiel « mort pour la France ».
    Ensuite pour vous éclairer, je ne suis absolument pro Russe et certainement pas pro Poutinien, et par certains de mes (travaux) cela peut être prouvé. Je suis avant tout FRANÇAIS même si cela déplait à quelques uns. Français avant tout, avant d’être Européen. J’attends tout d’une Europe, de l’Europe même comprenant l’Ukraine et d’autre pays.
    Une Europe qui ne soit pas sous la dictature de la Russie, mais une Europe qui soit libre des chaînes et du joug Américains. Une Europe libre et unie sans véto US et surtout pour la finance et l’armement. Oui on peut avoir des échanges commerciaux avec eux sans devenir leurs esclaves ?
    Je sais que des blessés militaires Ukrainiens sont actuellement soignés à l’hôpital Percy et c’est l’honneur de la France. Et surtout une pensée pour les enfants et la famille du médecin militaire lâchement assassiné à Marseille en allant chercher ses enfants à l’école.
    Merci au Service de Santé des Armées !!! Mais pour une fois je souhaiterai qu’avec Russes ou sans Russes vous ayez moins de travail du moins sur les théâtres d’opérations ; malheureusement ce n’est qu’une utopie. Rentrer à la maison et ne pas pouvoir dire à une femme pourquoi son époux n’en est pas revenu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une Europe independante, il faut plus d'Europe. Que vaut la France seule ? Mais ensemble.... On est d'accord. Pour l'heure la réalité est ce qu'elle est...

      Supprimer
    2. Sauf que la grande majorité des pays européens souhaite une présence militaire américaine notre vieux continent. Et ce ne sont pas les tergiversations de MM. Macron et Scholtz sur l'Ukraine qui rassureront les pays d'Europe de l'Est, proches de l'ogre russe, sur une défense seulement européenne.

      Supprimer
    3. J'approuve vos commentaires. Je suis un citoyen suisse (et français, mais j'oublie toujours cette nationalité quand je vais au match de foot...). J'essaie d'analyser la situation sur la base de nos intérêts nationaux, et aussi en essayant de me rappeler certains principes moraux. Le résultat est pour quelques internautes sur ce site des accusations et des insultes. Un grand Genevois, Rousseau (qui n'aimait pas sa petite patrie qui le lui rendait bien d'ailleurs), disait que les injures sont les raisons de ceux qui ont tort. Critiquer la politique étrangère américaine n'est pas haïr les Américains. Je vais souvent dans ce pays pour des raisons familiales et j'aime y passer du temps. Avec l'opération TORCHE en 1942, les GI ont sauvé ma famille maternelle d'une possible déportation. Ils supportent en outre l'Etat d'Israël qui est le seul recours pour mes coreligionnaires si la bête immonde revenait. Je n'ai aucune raison de leur en vouloir. Malgré cela, je ne puis que constater que la démocratie américaine est malade et que son système politique est en train de pourrir sur pieds. J'étais la semaine dernière à la remise du diplôme de juriste de ma nièce, et le Dean de NY Law University commençait son discours en parlant des Etats-Unis pas si unis que cela. Si mon analyse est juste, et que les USA sont dans une situation comparable au dernier siècle de l'Empire romain (pour simplifier), alors nous avons en Europe un problème grave. D'une part, nous n'avons pas les moyens de notre défense (armée européenne et politique étrangère coordonnée). D'autre part, la politique de puissance (et la prospérité, disons-le aussi) US a provoqué des haines de part le monde. Tout le bassin arabo-islamique veut la peau des USA, ainsi que la Chine et la Russie. Si les USA s'affaiblissent, notamment en raison d'un déclin économique, leur ombrelle militaire va s'évanouir et ils nous entraineront dans leur chute. Un moyen pour les USA de ralentir cette chute est de favoriser des conflits fratricides entre nations concurrentes pour, proportionnellement, maintenir l'équilibre en leur faveur. Je ferais peut-être la même chose à leur place, mais une telle politique est suicidaire à long terme ! Les USA doivent se régénérer plutôt que d'espérer de voir les autres sombrer dans le chaos avant eux. JE NE DIS RIEN D'AUTRE. Je dis aussi que le conflit actuel crée une machine infernale, dont les engrenages nous conduisent impitoyablement à une issue apocalyptique. Cette issue n'est pas inéluctable, mais elle est très possible, et il serait bon que les plus excités à mouliner leur sabre en bois y pensent un petit peu le matin en se levant. Il faudrait une percée diplomatique pour proposer une solution équitable pour tout le monde, mais je ne vois pas qui pourrait la faire, et surtout quelle serait cette solution.

      Supprimer
    4. Et pour les donneurs de leçons de morale, je me permets de souligner deux problèmes qui nous sont posés hic et nunc. BIDEN a été élu en réaction de la politique de TRUMP. Celui-ci avait organisé un rapprochement avec les Saoudiens au détriment des Iraniens. Pour contrer la hausse du cours du pétrole, que nous avons provoquée nous-même, je le rappelle, en refusant d'acheter du pétrole russe, on doit demander aux producteurs non-russes d'ouvrir le robinet. Et qui est le plus gros exportateur de brut du monde: les Saoudiens. Et BIDEN va serrer la pogne de qui prochainement ? MBS, le gars qui a fait dépecer son adversaire politique dans un consulat (un gentil philosophe, détesté des Afghans car il venait soutenir Ben Laden, le Djihad et la Chariah dans ce pays, mais passons). En gros, le Président des USA l'est devenu, car il dit que son prédécesseur était un monstre en fricotant avec MBS. Mais ce même président provoque la hausse du cours du brut avec ses sanctions, ce qui provoque un appauvrissement de ses électeurs, et donc la perte assurée des élections mid-term dans six mois. Donc, il va faire une jolie partie de jambes en l'air avec MBS, pour une question de fric qu'il a lui-même provoquée, en reniant ainsi ses propres promesses de campagne. Je me fiche des relations des USA avec les Saoudiens, à titre personnel, mais je pense qu'il faut simplement être fou furieux pour s'allier avec des gens qui à ce point sont velléitaires, versatiles, indécis, imprévoyants, etc.

      Supprimer
    5. Le second problème est celui de l'entrée des Vikings et des Lapons dans l'OTAN. Pas de chance, l'Aquavit brouillant les esprits, ils ont oublié de demander son accord au buveur de raki en chef, le père Erdogan. Et le Mamamouchi demande deux choses: que les Scandinaves lui livrent les mecs du PKK pour entretenir avec eux sur le Bosphore une petite conversation intime sur la politique de développement des relations humanitaires avec la minorité kurde. Et un glacis de protection en Syrie (qui ressemble à celui demandé par Poutine en Ukraine, mais passons, passons, passons, passons). Nous allons faire quoi ? Si on ne cède pas au chantage, les Nordiques restent comme des grandes andouilles toutes seules face aux Russes, qui un de ces jours leur demanderont de venir papoter avec eux au fond de la cour de récréation. A mon avis, pas pour s'embrasser langoureusement sur la bouche. Et si nous y cédons, nous aurons violé les principes mêmes qui conduisent à s'opposer aux Russes. Peut-être que les Turcs lâcheront finalement le morceau pour mois cher, mais mon petit doigt me dit que le presse-pure a été installé et que nous allons y laisser plus qu'un bras. Où est ici la morale, le droit et la justice ? Gott mit uns, vraiment ?

      Dernier point: on a eu deux guerres mondiales attribuées au militarisme allemand. Les Goths sont calmes depuis 75 ans. Et qui vient de voter un réarmement massif avec l'appui des foules européennes en délire pour applaudir de joie ? Et personne ne dit rien ? Tout va bien ? La vie est belle ?

      Supprimer
    6. Bah tout ca c'est de la real politique et on en pense ce qu'on veut, mais la Turquie devra choisir... Pour les allemands, je ne m'inquieterais pas tant que ca, on est loin de revoir les errements du passé et l'extreme droite allemande est pro Poutine

      Supprimer
    7. Orekhdin on est heureux pour vous que vous vous admiriez autant ! Vous êtes parfait pour les salons tradis.
      Charles Maurras aurait apprécié votre topo sur les Goths.

      Supprimer
    8. pour les allemands, vu leur démographie (vieillissement de la population et remplacement : 30 % de la jeunesse allemande est d'origine turque), cela va être compliqué de remonter un outil militaire efficace et correctement dimensionné : il ne suffit pas d'annonce de dépense d'achat de matériel américain.

      Supprimer
  62. Rebellion dans les troupes russes. Ce n'est pas la première et on espère qu'il y en aura d'autres...https://fr.metrotime.be/monde/des-soldats-russes-ont-hesite-tuer-leur-general-qui-souhaitait-les-envoyer-au-front-vas-y-tire-moi-dessus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Makjnovchina, ce nom ne dit pas grand chose; pourtant c'est la guerre menée par Nestor Makhno contre les puissances centrales, puis contre les fusses blancs, enfin contre l'armée rouge, apres que Trotsky a cédé l'ukraine a la k und k a Brest litovsk
      Un élément de contexte....
      Cahiers de l'estran (anonyme ifentifiable)

      Supprimer
    2. C'est plutôt à la révolte des marins du croiseur Potemkine que cet épisode me fait penser.
      Par contre, l'aptitude à la guérilla des Ukrainiens me fait aussi penser à Nestor Makno et à ses paysans-soldats.

      Supprimer
  63. Concernant Severodonetsk, pour les allergiques aux infos en vidéo, il y a un tweet qui illustre bien la contre offensive ukrainienne
    https://twitter.com/DSI_Magazine/status/1532965911287812097?t=Nev2fD2eOAZzuRXrceXlgw&s=19

    RépondreSupprimer
  64. Mon colonel,

    Sait-on dans quelle mesure les conseillers américains sont impliqués auprès des états-majors ukrainiens s'agissant de la conduite des opérations militaires ?

    RépondreSupprimer
  65. Bonjour,
    Deux questions tactiques et stratégiques :
    Tactique : pensez-vous que les nouveaux systèmes d'armes longues portées, américaines notamment, pourraient être engagés contre l'île aux serpents et soulager le sud de la mer noire, notamment pour les navires de commerce ?
    Stratégique : mais je doute que quiconque ait la réponse, cela fait trois mois que 3 de nos SNLE sont en mer. A-t-on des infos sur une rotation possible, ou une modification sur ce point ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, sur la question tactique j'ai un doute car il s'agit d'artillerie certes à longue portée mais il me paraît malaisé de bombarder une île à (au moins) 45 km de distance. Pour les SNLE oubliez ça, ils n'ont jamais existé;-)

      Supprimer
  66. Traçage et suivi du vol des céréales ukrainiennes par les russes depuis le Donbass /Kherson via Sebastopol où les navires coupent le signal qui permet de repérer leurs parcours en mer.
    Du vol pure et simple. Pas pour manger, non, mais pour affamer une partie du monde et priver L'Ukraine de rentrées. Je cherche un qualificatf pour désigner la Russie. Mais ce n'est pas "Grande" et cela ne pourra plus jamais l'être..
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/enquete-franceinfo-comment-la-russie-detourne-le-ble-ukrainien-et-alimente-une-crise-alimentaire-mondiale_5169970.html#xtor=CS2-765-[share]-

    RépondreSupprimer
  67. Une belle histoire d'arroseur arrosé. Le tournage d'un film/reportage de propagande russe est interrompu par la riposte ukrainienne.

    https://youtu.be/R_woWqx8xek

    RépondreSupprimer
  68. État-major: l'ennemi a lancé des attaques de missiles sur la région de Donetsk et continue de prendre d'assaut Severodonetsk

    L'état-major général des forces armées ukrainiennes a publié un résumé de la situation opérationnelle à 18h00 le 101e jour de la guerre.

    Le département rapporte que les principales hostilités continuent de se dérouler dans le Donbass.



    Ainsi, dans les directions Volyn et Polissya, la situation n'a pas changé de manière significative.

    Dans la direction de Seversk, l'ennemi n'entreprend pas d'actions actives, les signes de formation de groupes de choc ne sont pas enregistrés. Les ennemis continuent de bombarder dans la zone des colonies de Starikovo et de Katerynivka dans la région de Sumy et de Kamyanskaya Sloboda dans la région de Tchernihiv.

    En direction de Slobozhansky, les envahisseurs concentrent des réserves, se préparent à poursuivre l'offensive en direction d'Izyum, Barvinkovo ​​​​et Slavyansk.

    Dans la direction de Kharkiv, les ennemis tentent de tenir les lignes occupées et d'empêcher la percée des Forces de défense. Ils tirent systématiquement sur les positions de nos troupes.

    En direction de Donetsk, les Russes tentent de retenir nos défenseurs en frappant les objets de l'infrastructure logistique. Aujourd'hui, les ennemis ont frappé avec des missiles opérationnels et tactiques Tochka-U dans la région de Bakhmut, Kramatorsk, Konstantinovka, Lisichansk, ont tiré de l'artillerie et des avions à Slavyansk et Soledar.

    Dans la direction de Liman, les envahisseurs tirent de l'artillerie dans la région de Svyatogorsk, Starodubovka et Nikolayevka.

    Dans la direction de Severodonetsk, les opposants bombardent Severodonetsk, Lisichansk, Ustinovka et Toshkovka avec des canons et des roquettes, bombardant les quartiers de Gorsky, Yakovlevka et Mirnaya Dolina avec des hélicoptères Ka-52. En outre, des frappes dans la région d'Ustinovka ont été menées par des avions d'attaque Su-25.

    Dans la direction de Bakhmut, les opposants utilisent des mortiers, de l'artillerie dans les zones des colonies de Toretsk, New York, Vrubovka, Pokrovskoye, des hélicoptères Ka-52 opèrent près de Berestovoye et Klinovoye.

    Dans la région de Donetsk, l'ennemi a bombardé Nikolskoïe, Krasnogorovka, Veseloe et Novoselovka. Il a effectué des raids d'avions d'attaque Su-25 dans les régions de Novomikhailovka et Maryinka. Il a tiré sur Kurakhovo depuis un avion.

    Dans les directions Novopavlovsk et Zaporozhye, l'ennemi utilise le MLRS dans les régions de Gulyaipol, Orekhov, Zeleny Guy, a attaqué Kamyanskoye avec des avions d'attaque Su-25.

    Dans la direction du sud de Buzh, la situation n'a pas changé de manière significative.

    RépondreSupprimer
  69. L’excité qui fait office de ministre des affaires étrangères à Kiev vient d’insulter le gouvernement français. Il est temps d’arrêter les frais.

    RépondreSupprimer