mercredi 28 novembre 2012

On sait faire la guerre dans le Sahel. Il suffit de se souvenir.

La petite guerre dans le désert et le Sahel redevient à la mode. C’est l’occasion pour moi de vous présenter cet ouvrage détaillant les campagnes de la compagnie parachutiste d’infanterie de marine dans toutes ces contrées de 1948 à 1975. Outre l’aventure humaine, il y a là une somme d’expériences tactiques tout à fait considérable qu’il est urgent d’exploiter.
J'ai évoqué à plusieurs reprises sur ce blog les opérations de contre-insurrection au Tchad de 1969 à 1975, qui me paraissent comme un modèle du genre. Ma première source a été le livre de Jackie Neau, là encore une mine d'enseignements tactiques et opérationnels tout à fait valables aujourd'hui.
GCCP-CPIMA (1948-1975) Des paras oubliés. Mémoires d'Hommes. 2009.
Jackie Neau, L'intervention de la France dans le conflit tchadien (1969-1975). Mémoires d'hommes. 2006.
On peut trouver ces ouvrages dans la libraire en ligne Soumbala : http://soumbala.com/
Ou directement en contactant l'amicale de la 6e CPIMA :

Amicale CPBP 07
64340 Boucau

Président : Claude Bouvinet
Mail : amis@gccp-cpima.com

Vice Président : Jean-Pierre Chastanet : 05 59 44 02 01
Représentation parisienne : Jackie Neau : 01 45 58 20 59 

Je signale enfin les deux livres du général de Tonquédec : Face au Darfour, Lavauzelle, 2012 et Face à Kadhafi-Opération Tacaud (1978-1980), Soteca, 2012. Extrêmement utiles non seulement pour comprendre mais aussi pour réapprendre un certain nombre de choses de la guerre et pas seulement dans le Sahel. 


Si vous avez d'autres références n'hésitez-pas à les communiquer dans les commentaires même si elles ne relatent pas des aventures de marsouins.


9 commentaires:

  1. Mon Colonel, y-a-t-il une différence entre le combat de cette unité et celui des forces spéciales d'aujourd'hui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le combat de la CPIMa (qui compte initialement des appelés)est un combat d'infanterie légère. Il n'y a rien de "spécial" là dedans.

      Supprimer
  2. Mon Colonel,
    Je vous recommande également le livre du Commandant C. Grégoire : TCHAD B.E.T 1970-1972 (mémoires d'Hommes).
    De son vivant il n'avait pas accepté qu'un éditeur publie ce livre expurgé. Il retrace deux années de combat et ne fait pas de cadeau ni aux Français ni aux Tchadiens.

    RépondreSupprimer
  3. Bertrand Quiminal29 novembre 2012 à 12:27

    Merci Colonel.

    Deux autres références si vous me le permettez, qui ne se situent pas directement en terrain mentionné plus haut; néanmoins révélatricespeut-être également des expériences accumulées, des expertises disponibles; afin de maintenir le lien utile.

    "Seul derrière les lignes ennemies" de Gilbert Reuille.
    Le témoignage de ses combats en tant que Commando Nord Vietnam. Toute la dimension humaine croise ici le rapport Ely.

    "Au pays des rivières" du Colonel A. de Quengo de Tonquedec. Les carnets de guerre d'un aïeul du Général de Tonquedec, dans l'espace-temps internationalo-africain de Fachoda, Marchand...

    RépondreSupprimer
  4. Merci de lancer le débat sur l'intervention au Mali.

    J'avoue être un peu désarçonné par le mode opératoire choisi. J'aurais plutôt vu une action efficace, rapide et relativement massive de nos hommes, suivie de l'occupation du terrain par les africains et de notre retrait immédiat.
    Que vous en semble ? Les forces laborieusement constituées à la motivation incertaine et aux moyens improbables parviendront elles à vaincre les islamistes mobiles et motivés ? Et dans quel délai ?
    Je n'ai pas l'impression que tout ça parte très bien. Le politique ne l'emporte t'il pas et n'étouffe t'il pas le militaire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le risque d'une action efficace, rapide et relativement massive de nos hommes est d'y rester. Y rester signifierait donner d'avatnage de crédits aux islamistes (invasion occidentale), crisper l'Algérie et braquer une opinion publique africaine peu favorable à une intervention française directe.
      Je pense qu'il faut sauvegarder les apparences d'une action premièrement africaine.

      Supprimer
  5. Rédacteur AIR 76 :

    Bonjour,

    Un article intéressant sur l'aviation Française au TCHAD 1967/1987 source Armée de l'Air (CESA) pages 67 à 74.

    http://www.cesa.air.defense.gouv.fr/DPESA/PLAF/PLAF_N_6.pdf

    RépondreSupprimer
  6. Achetez, achetez : le Général de Tonquedec reverse la totalité de ses droits d'auteur sur ses 2 livres au musée des Troupes de Marine, qu'il en soit remercié par tous les Marsouins et Bigors !

    Et j'en profite pour passer le bonjour à mes quatre copains chefs des commandos de la CPIMa en 1970 : Jackie NEAU, Pierre BEAUFILS, Claude BOUVINET et Jean-Paul RAFFENNE.

    Michel AVELANGE
    AAMTDM / Communication et conférences

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer